Frimake : et si le digital incubait de véritables amitiés ?

Frimake : et si le digital incubait de véritables amitiés ?Publié le : 15-02-2021

#restonsconnectes

Quelques jours après la Saint-Valentin les applications de rencontre se frottent les mains. Pourtant il n'y a pas que la solitude amoureuse qui préoccupe les Français. Frimake, application à vocation purement sociale, prend à contre-courant cette vision synthétique des choses. Résultat : une plateforme permettant de convertir l'interaction derrière l'écran à la vraie vie.

Avant de se lancer dans l'aventure Frimake, Alae Elayyate avait une vie professionnelle bien rangée. Mais le trentenaire se trouve rapidement attiré par la vie de ces jeunes entrepreneurs qu'il rencontre quotidiennement et leur folle ambition de changer les choses. Germe alors dans son esprit la fameuse question rhétorique : et pourquoi pas moi ? Bien décidé à mettre sa pierre à l'édifice, l'expérience et l'actualité vont alors donner matière à réfléchir au fondateur de l'application. 

« J'ai une copine qui venait d'arriver sur Toulouse. Elle m'avoue qu'elle ne connaît personne dans la ville rose et qu'elle ne sait pas vraiment comment entamer de nouveaux dialogues. À part les sites de rencontres amoureuses, elle ne voit aucun véritable outil pour croiser la route de nouvelles personnes et aller boire un verre sans ambiguïté ». Le discours de son amie éveille la curiosité du fondateur : « Je me suis dis qu'il devait forcément exister une application consacrée à l'interaction sociale au stricte sens amical ». A la recherche de ce grain de sable dans un désert, Alae ne trouve pas d'exemple pertinent et cela même en fouillant dans le répertoire étranger. 


S'ajoute à cet exemple de la vie de tous les jours un véritable support qui le guidera dans son projet : le rapport de la Fondation de France sur la solitude dans l'hexagone. « En 2013 en France, 5 millions de personnes sont seules, soit 12% des personnes de plus de 18 ans. L'âge, la pauvreté, le chômage, font sortir une frange croissante de notre société du cours « normal » de la vie. La part de personnes âgées isolées augmente de façon aigüe. Celle des moins de 40 ans progresse sûrement », indique le document. Une hécatombe d'un nouveau genre qui ne cesse de presser sa course. Frimake , ce petit « big bang social » naît alors. 

Super héros de la vie sociale

Comme un clin d'œil, le logo de l'application nous fait penser à ces insignes de supers héros. Frimake, justicier de la solitude ? Assurément. 

L'application qui voit le jour en 2019 trouve un nouvel écho à l'arrivée de pandémie mondiale de coronavirus : « J'ai envoyé une lettre au gouvernement aux prémices de la crise sanitaire pour les alerter sur le fait que nous allions aussi connaître une pandémie de solitude », confesse Alae. Silence radio jusqu'à fin 2020 où les méfaits psychologiques de la crise deviennent enfin un véritable sujet de préoccupation. « Nous sommes en quelque sorte les vaccins de cette solitude », ajoute Alae. 

Concrètement Frimake assure l'expérience la plus fluide possible. Il vous suffit de créer votre profil en indiquant vos attirances... Côté activités. Fan de cuisine, trouvez vos partenaires toqués. Plutôt branché sport, rencontrez des personnes à la bougeotte communicative. L'application propose chaque jour une multitude d'activités en groupe pour ne plus jamais se sentir seul : jeux de société en ligne, cours de sport, exercices d'improvisation... La liste est longue ! Avec des "frimakers" allant de 16 à 74 ans, la communauté ne fait pas dans le discriminatoire ni dans l'élitisme. Gratuit dans son offre de base vous permettant de créer ou de pratiquer une activité, ainsi que de discuter dans le tchat, des packs supplémentaires vous offrent la possibilité d'ajouter par exemple plus de monde aux activités : « On a voulu créer une plateforme véritablement accessible à tout le monde qu'il s'agisse d'étudiants, de chômeurs, de retraités...Personne n'est mis de côté », explique avec fierté Alae. 

Passer outre les écrans

Esprits mal intentionnés s'abstenir, Frimake joue la carte de la sécurité. Et c'est peut être la raison pour laquelle la balance des utilisateurs penche du côté féminin sur l'application, fait inédit en matière de sites de rencontres. Avec un système de modération bien ficelé, l'application assure la mise en garde mais aussi le traitement des activités malveillantes sur sa plateforme. 

Résultat, des liens solides. On imagine alors aisément la suite de l'histoire : passer du virtuel à la rencontre réelle. Un concert en vu mais vous n'avez pas d'amis aimant ce fameux groupe de folk irlandais ? Vous pouvez désormais trouver des personnes fans au même titre que vous et filtrer ces dernières pour vous accompagner au mieux dans ces folles aventures : « Vous avez envie de sortir uniquement entre filles, pas de soucis » explique Alae. Une synergie telle que la plateforme a déjà organisé de multiples rencontres à l'image des beach parties endiablés été 2020.  

Fort de son succès, l'appli cumule désormais les étoiles traduisant le sourire de ses utilisateurs et inévitablement celui de son fondateur : « Pour partager les moments de votre vie, il y a Facebook, Insta ou Snap. Pour vivre ces moments, il y a Frimake.. ». Le mot est passé. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.