Connecte ta grand-mère #1 : 3 astuces pour aider nos aînés à sauter le pas du numérique

Connecte ta grand-mère #1 : 3 astuces pour aider nos aînés à sauter le pas du numériquePublié le : 04-05-2021

#inclusionnumerique

L'ère des grands-parents boudant les écrans serait-elle révolue ? Santé, famille, achats... Tout comme le nôtre, leur quotidien est passé au tamis des écrans. Chaque mois, Bien vivre le digital vous délivre des astuces pour que nos aînés s'acclimatent avec bienveillance au numérique. Alors, prêts à pousser mémé dans les ordis ?
Andrea Piacquadio by Pexels

1) Avec Les Talents d'Alphonse, mieux anticiper sa retraite grâce au numérique

La retraite, c'est chouette. Plus besoin de travailler, nos aînés peuvent enfin se relaxer, partir faire le tour du monde ou encore se lancer dans la méditation. Oui mais voilà, si le paysage de l'arrêt du travail ressemble à celui d'une carte postale, il faut bien avouer que ce surplus de temps libre peut aussi laisser place à l'ennui. Viennent s'ajouter à cela des problèmes plus profonds tels que l'isolement relationnel, les soucis de santé ou encore la baisse des revenus. Tout n'est pas rose au pays des sexagénaires ! Pour faciliter la retraite et lui redonner du sens, la plateforme Les Talents d'Alphonse a vu le jour.

Exit Instagram et Facebook, bien plus qu'un réseau social, la communauté des Alphonse et Alphonsine permet d'anticiper avec le numérique cette nouvelle période quelque peu angoissante, et de rester au contact des nouvelles générations en transmettant le savoir appris au fil des années de labeur à une plus jeune population. Cuisine, mécanique, langue : chaque retraité a quelque chose à apprendre à son voisin. De plus, la plateforme donne aux personnes fraîchement retraitées la possibilité de construire des projets qui ont du sens basés sur les besoins et les envies de ces derniers : devenir bénévole dans une association ou encore réaliser des économies grâce au recyclage. Pas le temps de s'ennuyer !

2) Allergie à la lecture connectée ? On compte sur les petits-enfants 

 

Chez nos grands-parents, il y a deux choses qui nous impressionnent toujours : les délicieuses effluves des bons plats mijotés dans la cuisine et la bibliothèque monumentale contenant des années de lectures intensives. Les livres, reliques auxquelles les petits-enfants ne semblent pas vouloir toucher en privilégiant une partie de jeu vidéo plutôt que l'assaut d'un pavé de 500 pages. Pourtant, comme nous l'indique l'arrivée des clubs de lecture en ligne, la littérature renaît de ses cendres et suscite désormais l'intérêt des plus jeunes sur Internet. Un lien, plutôt qu'un fossé, et si la lecture connectée permettait de reconnecter toutes les générations ? Assurément.

En ces temps de crise, on incite alors papi et mamie à faire la lecture aux petits enfants par écrans interposés. Une activité à voix haute bénéfique pour tous comme l'indique Vivrefm : « Alors qu'un usage trop intensif d'Internet et des réseaux sociaux favorise la dispersion et l'hyperactivité, la lecture capte l'attention et procure un apaisement. Elle réduit aussi le stress et favorise l'endormissement par la relaxation qu'il favorise ». Bingo ! Pour passer à l'action, il existe de nombreuses applications et objets connectés simples d'utilisation tels que Bookinou, une conteuse sans ondes ni écran qui enregistre la voix de nos aïeuls et leurs récits préférés pour les transmettre aux plus jeunes. Effet garanti ! Et parce que c'est aussi la mode des visios en famille en ce moment, saviez-vous par exemple que Skype vous permet de partager votre écran pour raconter des histoires. Pour ce faire, aider un aîné à réaliser ce tutoriel proposé par le club informatique Mont-Bruno  :

Etape n°1 : utiliser Chrome pour afficher un livre. 

– Démarrez Chrome

– Affichez la page ebookids.com

– En haut au centre de la page, cliquez sur « Enfants »

– Cliquez sur « Âges », puis cliquez sur le groupe d'âge désiré

– Cliquez sur un des livres proposés

– Cliquez sur « Lire l'histoire » pour positionner le livre à la première page

– Réduisez la fenêtre de Chrome en cliquant sur le « - » en haut à droite de l'écran

Etape n°2 : partager l'écran avec Skype.

Vous êtes maintenant prêt à démarrer Skype et à lire le livre avec les actions suivantes :

– Commencez une session Skype avec vos petits-enfants

– Lorsque vous êtes prêt à commencer la lecture, déplacez le pointeur de la souris vers la partie inférieure droite de l'écran, puis cliquez sur les deux petits rectangles qui sont apparus

– En bas de la fenêtre qui est apparue, cliquez sur le bouton « Partager l'écran » (vos petits-enfants voient maintenant ce qui est affiché sur votre écran)

– Dans la barre des tâches, cliquez sur l'icône de Chrome pour afficher Chrome à l'écran

– Vous voyez maintenant la première page du livre et vos petits-enfants voient la même page que vous. Vos petits-enfants voient aussi le pointeur de votre souris. Vous pouvez donc utiliser le pointeur pour attirer leur attention sur certains éléments des images du livre

– Lisez le livre, tout en regardant les réactions des enfants dans la vignette en haut à droite de l'écran. Pour tourner les pages du livre, cliquez sur la flèche au bas de l'écran

3) Cookies or not cookies, telle est la question que se pose nos aînés

1er avril, on aurait pu croire à une mauvaise blague en apprenant que certains sites ont décidé de faire payer l'accès à leurs contenus aux internautes qui refusent l'utilisation "des friandises" du net : les cookies. Ni virus, ni logiciels malveillants et ni biscuits, les cookies suscitent depuis de nombreuses années des interrogations notamment de la part des personnes âgées qui ne comprennent pas vraiment leur utilité. Alors avant de les aider dans leur gestion, une petite mise au point s'impose. Les cookies sont des fichiers servant en quelque sorte de mémoire au site web, ils permettent à ces derniers de se souvenir de votre passage et d'ainsi préparer votre prochaine visite en l'adaptant plus spécifiquement aux préférences de chacun. Publicités ciblées ou amélioration du contenu, le net fait en quelque sorte du sur-mesure mais cela peut faire peur aux plus âgés.

Pour rassurer vos grands-parents, indiquez-leur que ces fameux cookies ne contiennent pas de données personnelles et ne peuvent pas permettre de les identifier. Un fait renforcé depuis peu par la CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés) qui impose désormais un consentement plus explicite pour ces biscuits du net. Mais puisque certaines idées ont la peau dure et que les cookies peuvent parfois apparaître dans la navigation de nos aînés de manière un peu « agressive », la CNIL propose un guide détaillé pour trouver les outils permettant de les bloquer navigateur par navigateur. Cette boîte à outils leur permettra également d'installer simplement des extensions sur un navigateur permettant de bloquer les traceurs ou encore les boutons de partage sur les réseaux sociaux... Il ne restera même plus de miettes !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.