Le facteur n’est pas passé… Comment faire face aux arnaques aux colis ?

Le facteur n’est pas passé… Comment faire face aux arnaques aux colis ?

Le facteur n'est pas passé… Comment faire face aux arnaques aux colis ?Publié le : 26-11-2021

Un SMS vous informe que votre colis est en passe d'être livré contre quelques frais à régler. Mais sur le pas de porte, personne à l'horizon, alors comment déjouer l'escroquerie ?
Photographie : Artem Podrez

Qui dit fêtes de fin d'année, dit cadeaux livrés pour toute la maisonnée. Et les chiffres ont de quoi impressionner : entre 100 et 120 millions de colis vont voyager à travers l'Hexagone avant de trouver refuge au pied du roi des forêts le 25 décembre. Quand on sait que de surcroît environ 42 millions de Français font leurs emplettes en ligne, ça fait un sacré paquet de courrier à délivrer et certains esprits malveillants s'en frottent les mains...

Les arnaques au colis et les tentatives de phishing explosent quand l'hiver approche, alors voici quelques astuces pour ne pas tomber dans le panneau de ces mails et autres messages nous donnant de faux espoirs de livraisons :

Poser un lapin aux faux retraits

L'horloge tourne et vous tapez du pied, bref vous n'en pouvez plus d'attendre ce colis tant désiré. Miracle, un SMS vient de vous être envoyé pour vous indiquer d'aller retirer le tant attendu courrier dans votre Poste locale ou dans un point de retrait. Pas d'entourloupe à première vue et pourtant il faut encore affranchir ce dernier avant de pouvoir mettre le grappin dessus... Le piège se referme !

« Votre colis a été envoyé. Veuillez le vérifier et le recevoir », voici le type de message volontairement peu explicite vous conduisant ensuite vers un site vous réclamant le règlement de soit-disant frais de port restant. Une porte ouverte pour récupérer vos coordonnées bancaires et autres données personnelles.

Comment déjouer l'escroquerie ?

– Face à la recrudescence d'arnaques de ce genre, la Poste a tenu à rappeler qu'elle ne demande en aucun cas à ses clients de payer des frais de port réclamés sur un site Internet.

– Prenez le réflexe de toujours vérifier le statut de votre commande sur le site officiel de votre transporteur à l'aide de votre numéro de suivi. Lui seul vous indiquera en temps et en heure si votre courrier est arrivé à destination.

– Veillez également à vérifier lors de votre achat les conditions de livraisons, les frais de port sont quasiment toujours pris en compte dans la finalisation de votre paiement.

Raccrocher le combiné

"Nous avons essayé de livrer votre colis en vain. Veuillez appeler le numéro suivant".  Ni une, ni deux, vous composez le numéro indiqué pour décoincer la situation, mais une belle arnaque vous attend à l'autre bout du fil.

Le hic ? Le numéro du téléphone expéditeur peut paraître crédible. Il s'agit souvent de numéro court à cinq chiffres pouvant s'apparenter à celui d'une entreprise de transport dans ce qu'elle a de plus officiel.

Comment déjouer l'escroquerie ?

– Méfiez-vous des numéros surtaxés commençant généralement par 08.

– Ne rappelez pas également les numéros en provenance de l'étranger.

– Utilisez un annuaire inversé pour vérifier la véritable identité d'un numéro en consultant par exemple le site infosva.org.

Dédouanement : rien à déclarer

Amateur de mode, vous adorez chiner des pièces rares. Mais exit Vinted, vous, votre truc, c'est de parcourir le globe en quelques clics pour acheter une pièce unique dégotée sur un site New-Yorkais. Problème, un SMS vous indique que votre précieux colis rencontre des difficultés dans son périple :  "Il y a une mise à jour sur votre colis. Article arrêté en raison de frais de douane impayés. Résolvez le ici : ". Là encore, il peut s'agir d'un site frauduleux cherchant à soutirer les informations de votre carte bleue...

Problème, ce subterfuge est certainement celui que préfèrent les escrocs qui peuvent jouer sur la législation officielle. En effet, depuis juillet 2021, toute commande passée par un site marchand situé en dehors de l'Union Européenne comporte des droits de douane à régler.

Comment déjouer l'escroquerie ?

– Vérifiez l'orthographe de ce message. Une absence d'accents ou de nombreuses fautes peuvent vous mettre la puce à l'oreille.

– Soyez attentif au nom du domaine vers lequel le message vous redirige. Certains escrocs utilisent des noms de domaine proches de ceux officiels comme ceux de Colissimo ou Fedex. Rendez-vous sur le site officiel du transporteur et comparez son nom de domaine à celui qui vous a été envoyé par message ou mail pour détecter la moindre différence.

Rappel : Si vous avez été victime d'une escroquerie par phishing ou soupçonné un arnaque, signalez-la sur la plateforme gouvernementale : www.cybermalveillance.gouv.fr

Ou signalez en quelques secondes un SMS indésirable en le transférant par SMS au 33 700 (pour en savoir plus, rendez-vous sur l'assistance Orange)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.