Hyperconnexion : suis-je crédible quand je parle des écrans avec mon enfant ?

Hyperconnexion : suis-je crédible quand je parle des écrans avec mon enfant ?

Hyperconnexion : suis-je crédible quand je parle des écrans avec mon enfant ?Publié le : 09-03-2022

#parentsconnectés

Envie que votre petit ou votre ado déconnecte ? Pour une discussion sans confrontation, on se pose 5 minutes et on fait le point sur notre propre consommation.
Karolina Grabowska (Pexels)

Etape 1 : et si on swipait devant sa porte ?

Difficile d'être crédible devant son enfant quand on lui fait des remarques tout en restant collé à son téléphone...

Si on tentait une autre approche ? Objectif : créer une discussion (sans confrontation). Et pour ça, la première étape, c'est d'être conscient de sa propre consommation des écrans en faisant un "check-up digital".

Je fais un "check-up" de ma consommation d'Internet et des écrans
Pexels

Objectif : noter son temps passé devant les écrans sur plusieurs jours (idéalement une semaine)

👉 Smartphones

▪️ Pour les iPhone : Aller sur Réglages > Temps d'écran. Vous pourrez voir le temps total passé sur votre téléphone et sur chaque application (bon à savoir ).

▪️ Pour les utilisateurs d'Android : la fonction est souvent disponible dans les options de la batterie. La fonctionnalité "Bien-être numérique et contrôle parental" permet d'analyser vos données. Sinon, vous pouvez faire la même choseavec l'application ActionDash

👉 TV, streaming vidéo (Netflix, Amazon Prime, Disney + ...) 

Vous êtes en plein binge-watching de la série du moment ou du genre à vous repasser tout Friends (que vous faites juste tourner en fond) ? Dans les deux cas, estimez le nombre d'heures passées devant des vidéos, films, séries, journaux télévisés...

👉 Et pour l'ordinateur ? Il ne vous reste plus qu'à noter le temps passé dessus (vie professionnelle + pour le loisir ) et c'est tout bon !

Etape 2 : on ouvre la discussion

Vous voilà au clair sur votre consommation. Et en plus, vous avez votre sujet de discussion ! Lorsque le moment vous semble opportun (soit pas pendant qu'il ou elle est en pleine partie de Elden Ring), vous pouvez lui parler de votre check-up digital, de ce que vous avez appris...

Attention : si vous avez un ado, il est fort à parier qu'il se fera un malin plaisir à vous faire des remarques hilares, du style « tu es pire que moi en fait ! » Qu'importe, car la bonne nouvelle, c'est que vous avez créé un climat de confiance : vous n'êtes plus l'un contre l'autre mais ensemble sur le même bateau.

Maintenant, vous avez sa pleine attention ?

C'est le moment de passer à une nouvelle étape du plan. Passez du "je" au "nous" en lui faisant découvrir les paramètres pour observer son temps d'écran, comparez vos usages, le temps passé sur Instagram par exemple…Vous pouvez parler du scrolling infini qu'on y fait le soir, ce que ça vous fait ressentir d'y voir la vie des autres, si vous vous y comparez, des émotions que ça engendreParlez de vos applications et jeux préférés, pourquoi c'est difficile de les quitter… Peut-être de ce que vous pourriez faire de chouette, si vous ne passiez pas tout ce temps derrière les écrans. Votre ado vous confie qu'il veut être une star sur TikTok ? Pourquoi pas (ça sera difficile de lutter contre sa volonté) mais avec une utilisation encadrée.

Etape 3 : "Viens, on change"
Pexels

Et maintenant, on fait quoi ? On met en place de nouvelles habitudes, ensemble (même si c'est vous qui gardez le dernier mot).

Voici quelques pistes d'engagements à prendre (ou pas), en fonction de vos consommations et de vos priorités :

◾ "Cap ou pas cap ? :

On se lance des défis :

Pas plus de 30mn/45mn par jour sur Instagram : dans les paramètres de l'application, il est possible de définir une limite quotidienne de temps

On définit 2/3 jours par semaine sans Netflix ou TV...

On fixe un nombre d'heures de jeu par semaine. Bon à savoir : certains jeux ou appareils intègrent des modes de contrôle parentalqui servent à éviter que des achats en ligne soient effectués, ou à fixer un quota d'heures de jeu.

"Viens, on déconnecte" :

On se trouve des activités communes qu'on a envie de faire à l'extérieur : escape game, paintball, accrobranche, parc à trampoline, session de foot avec les copains, passages à la ludothèque pour emprunter de nouveaux jeux et livres...

Idem pour les activités à faire à l'intérieur : vous avez tous les deux un rêve caché ? Envie de vous mettre au Ukulélé ou de vous remettre au dessin ? C'est le moment de vous lancer et de vous faire un plan d'action commun pour atteindre vos objectifs !

A table, on savoure. Avant de passer à table, on dépose les téléphones dans une corbeille dédiée. Comme ça, on peut être tous (vraiment) connectés les uns aux autres, dans un moment de convivialité et de partage, sans être perturbés.

"La famille, ensemble"

 Signer ensemble un « contrat pour limiter ensemble les écrans«  (oui oui).  C'est ce que vous permet de faire (entre autres) l'applicationFamiNum,un outil pour créer « votre stratégie familiale personnalisée, reprendre le contrôle des écrans et accompagner vos enfants dans leur vie numérique ». 

> À télécharger viagoogleplay ou via l'applestore

Donner plus de responsabilités à votre enfant dans votre vie de famille : qu'il s'agisse d'un enfant jeune ou d'un ado, vous pouvez lui demander (en fonction de son âge) d'aider à mettre la table le soir, de participer à la préparation du repas le weekend, de choisir un film ou une série à regarder en famille...

Et vous, c'est quoi vos bonnes pratiques ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.