Faut-il laisser ses enfants utiliser Internet pour faire leurs devoirs ?

Faut-il laisser ses enfants utiliser Internet pour faire leurs devoirs ?
A lire aussi

Faut-il laisser ses enfants utiliser Internet pour faire leurs devoirs ?Publié le : 30-09-2021

#parentsconnectés

Laisser les devoirs de nos enfants entre les mains d'Internet, faut-il voir l'exercice d'un bon œil ? Parents, on vous aide à faire le tri.

Cours en visio ou travail de recherche, l'école a désormais du mal à se séparer des écrans. Il faut dire que la pandémie n'a fait qu'accélérer cette transition déjà bien entamée. Une métamorphose qui passe donc aussi par la case devoir à la maison. Savoir infini ou avalanche d'infos ? Nouvelle manière de réviser ou distraction à gogo ? La balle est au centre !

Devoirs et Internet : les pour

Plus jamais seule face à sa copie

Est-ce que tu m'entends, hey oh ? Fini les heures à regarder sa feuille blanche, avec le numérique le devoir ne se la joue plus solo : "Maintenant, je fais mes devoirs avec mes copines en visio, grâce à un partage d'écrans. Les profs sont d'accord parce que ça nous permet à toutes de progresser, assure-t-elle. Je regarde aussi les vidéos du prof de maths et du Youtubeur Yvan Monka quand je n'ai pas compris le cours en classe", témoignait auprès de La Croix Anne, élève en troisième.

Avec le numérique, la distance séparant la maison de la classe s'est réduite et les devoirs ne sont plus aussi rigides qu'avant. Échange et entraide, ils deviennent matières à discuter, permettant ainsi de réduire au passage les disparités des élèves dans les différentes matières ou de rattraper des notions mal comprises pendant les heures d'enseignement. Élèves, professeurs et parents d'élèves, tous ensemble !

Découvrir de nouveaux outils pour apprendre

Les équations à deux inconnues, quel enfer ! Heureusement Internet a apporté avec lui son lot de nouvelles possibilités d'apprentissage originales voire carrément ludiques. Le site logicieleducatif.fr propose par exemple aux écoliers de la  maternelle jusqu'au collège une série de jeux en ligne gratuits comme un jeu des 7 erreurs pour réviser sa géographie ou bien une sorte de Tetris des mathématiques pour revoir ses tables de multiplications. Adieu les bâillements !

Le Web permet donc aux élèves de trouver la méthode de travail qui leur convient le mieux. Facilement distrait à l'écrit ? Bonjour les podcasts pour réviser le casque vissé sur ses deux oreilles. On conseille à vos enfants de tendre l'oreille à des émissions comme "Quelle Histoire" pour remonter le temps en s'amusant ou "Shots de Philo", pour votre ado qui peine à suivre les pensées de Descartes.

Gagner en autonomie

Sources d'angoisse, le travail à la maison peut être vécu par certains enfants comme un surmenage et, développer dans le pire des cas, une véritable phobie scolaire.

Professeurs youtubeurs ou cours d'histoire grâce à Netflix, Internet aide en quelque sorte à désacraliser ce qui peut être vécu comme une corvée. De plus, il est toujours moins intimidant de réviser face à un écran qu'avec un parents ou un professeur au-dessus de son épaule (on vous voit venir). Avec son ordinateur pour réviser, l'enfant aura ainsi l'impression de ne pas recevoir autant de jugement et de réellement pouvoir apprendre de ses erreurs.

Devoir et Internet : les contre

La tentation du copier-coller

Les devoirs sur Internet, c'est chouette ! Plus besoin pour nos enfants d'éplucher des heures durant des livres pour trouver la citation qui tirera leur moyenne vers le haut. Aujourd'hui, en quelques clics, nous pouvons trouver une quantité d'informations faramineuse. Mais difficile de faire le tri dans cette masse et de faire travailler son esprit de synthèse. Vous connaissez pourtant l'adage : le mieux est l'ennemi du bien.

Mais là n'est pas le seul piège! Face à cette abondance de sources, comment ne pas être tenté de ficeler son devoir en piochant des informations à droite et à gauche ?  Des sites à l'image de Nosdevoirs.fr peuvent ainsi faire rêver nos jeunes. Cette plateforme, qui se définit comme une aide géante réunissant le savoir d'étudiants, professeurs et experts pour la réalisation d'exercices scolaires peut, dans son utilisation excessive, mâcher le travail d'un élève. En trouvant les réponses en un claquement de doigts et quitte à parfois y mettre un peu d'argent, un enfant obtient une réponse sans véritable travail de réflexion. Pour éviter le copier-coller, un réflexe simple : ne pas totalement évincer la présence des parents lors des devoirs pour transmettre les bons gestes.

Ne pas discerner le vrai du faux

Alors comme ça Marie Antoinette aurait posé les bases de Twitter ? Ce sera un zéro pointé mon petit Nathan ! Pas facile de faire le tri dans le grand bazar d'Internet pour nos jeunes, alors forcément quelques boulettes peuvent se retrouver dans les copies. Un fait renforcé quand on sait que les jeunes, voire les très jeunes, s'informent aujourd'hui sur le Net et sur les réseaux sociaux.

Bien que certains médias ont déjà entamé ce travail de déminage et que la chasse aux fakes news est un combat de longue haleine, il n'est pas facile notamment pour les plus jeunes de ne pas ingérer tout ce qui s'affiche sur leurs écrans.  Pour développer l'esprit critique de nos plus jeunes et que cela se ressente dans leurs copies et leurs travaux à la maison, il est du devoir des parents et professeurs de leur enseigner cette culture du jugement.

Une distraction à portée de clic

Se concentrer sur une dissertation quand notre portable ne cesse de nous envoyer des notifications, mission impossible n'est-ce pas ? En effet, en travaillant le portable à la main où les yeux rivés sur la tablette, difficile de ne pas vouloir répondre à un copain où de faire juste un "petit" tour sur Instagram. Résultat : une heure plus tard, la copie de votre enfant ne s'est pas remplie d'un pouce.

Pour ne pas que votre enfant passe ses heures de travail à regarder des vidéos de chats mignons, essayez tout d'abord de le convaincre de travailler sur son ordinateur tout en laissant son portable dans un lieu sûr : en dehors de sa chambre ou entre vos mains pourquoi pas. Pour faire de son ordinateur un lieu neutre de toute distraction, vous pouvez par exemple installer des extensions comme Stay Focusd sur Chrome qui permet de bloquer l'accès à certains sites Internet les empêchant de travailler efficacement.

Alors, mettre un clavier entre les mains de nos enfants quand l'heure des devoirs a sonné n'est pas une mauvaise idée. Meilleure communication avec le corps enseignant et les camarades, source d'information inépuisable... Le travail à la maison à l'heure du numérique reste cependant à encadrer pour ne pas basculer dans la facilité.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.