4 astuces numériques pour aider les enfants Dys (et leurs parents)

4 astuces numériques pour aider les enfants Dys (et leurs parents)

4 astuces numériques pour aider les enfants Dys (et leurs parents)Publié le : 14-04-2022

#conseilsetastuces

En France, 4 à 6% des enfants par classe d'âge seraient atteint de troubles dys. Entraînant des difficultés d'apprentissages, ils peuvent altérer la confiance et l'estime de soi de l'enfant, découragé par les difficultés. C'est là que le digital peut devenir un précieux allié... à condition d'être utilisé avec modération.

Pour commencer, c'est quoi les "troubles Dys" ?

👉 Des troubles cognitifs spécifiques, qui apparaissent au cours du développement de l'enfant et qui persistent à l'âge adulte.👉 Certains affectent la mémoire, l'apprentissage de la parole, des gestes, de l'écriture, du raisonnement logico-maths, de l'attention… Il existe 6 catégories de troubles, comme la dyslexie, la dyspraxie ou encore la dysphasie (plus d'infos sur le site de FFDYS).👉  En cas de suspicion, parlez-en à votre médecin traitant, puis demandez, si besoin, un plan d'accompagnement personnalisé (PAP) pour l'école.

Le numérique, un allié pour les enfants Dys ?

Avoir un trouble dys, ce n'est pas facile tous les jours pour les enfants, ni pour leurs parents qui peuvent se sentir démunis… 

→ Déjà, parce que l'apprentissage demande beaucoup plus d'efforts, tout comme la lecture et l'écriture…→ Ensuite, parce que le regard des autres (enfants et professeurs) peuvent altérer la confiance en soi, retardant d'avantage l'apprentissage…

Ainsi, pour comprendre un texte, apprendre à écrire, les enfants dys ont besoin de plus de temps et d'outils adaptés, comme l'indique la loi du 11 février 2005 :

L'utilisation des outils numériques de compensation représente une réponse adaptée pour aider les élèves porteurs de troubles des apprentissages à surmonter leurs difficultés en lecture/écriture.

7 avantages du numérique dans l'apprentissage des Dys

Grâce à des outils adaptés (liste ci-dessous), les enfants Dys peuvent par exemple :

👉  Agir sur la forme de l'écrit pour faciliter la lecture et l'apprentissage : la police, la taille des caractères, les interlignes, la couleur... La police Open-Dyslexic est particulièrement adaptée..

👉 Se familiariser à la lecture grâce à des textes illustrés par des voix de synthèse

👉 Aider à l'écriture : grâce au correcteur et prédicteur d'orthographe

👉 Utiliser l'oral pour contourner l'écrit afin d'accéder plus facilement au sens (synthèse vocale)

👉 S'enregistrer en train de lire et dicter des textes à un logiciel qui les retranscrit à l'écrit.

👉 Taper leurs textes avec un clavier plutôt que d'écrire à la main, si c'est trop difficile (si les professeurs sont ok)

👉 Et le plus important : prendre goût à la lecture, à l'apprentissage et rester motivés, grâce à des supports pensés pour eux.

☝️ Comme pour tout, le numérique  doit être utilisé de façon mesurée, comme l'explique Roland Gori, psychanalyste et professeur de psychologie et de psychopathologie clinique à l'université Aix-Marseille : « Le numérique, c'est un outil. Et comme tout outil, on peut en avoir une utilisation vertueuse ou néfaste (comme les pathologies liées à une surconsommation des écrans). » Zoom sur 4 outils utiles aux enfants dys (et à leurs parents)

1. Mila, un jeu ludique pour associer concentration, mémoire, motricité et rythme

Mila, c'est un jeu créé pour capter l'attention des enfants dys et les aider à progresser... grâce à la musique. Et pour cause, explique François Vonthron, un des cofondateurs du jeu :

La façon dont vous allez traiter la musique par votre cerveau va être assez similaire à celle avec laquelle vous traitez le langage oral et le langage écrit.

Pensé pour être ludique et donc motivant pour les enfants, il propose des activités "qui vont se rapprocher de l'orthophonie, que l'enfant peut faire en session et emmener avec lui à la maison, pour poursuivre avec ses parents", continue François Vonthron.

Et pas de risque de surconsommation d'écran : le jeu est plafonné à 20-25 minutes d'utilisation.

> Découvrir Mila ici, ainsi que l'étude clinique en cours ici.

2. WordQ (et) Vocaboum, pour faciliter la prise de notes (et l'apprentissage)


WordQ

→ Destiné aux particuliers et aux écoles, WordQ est un système prédictif avec synthèse vocale pour faciliter et accélérer la frappe. Il s'adapte à votre traitement de texte habituel (Word, OpenOffce, Bloc-Notes …), avec : 

Prédiction de mots à partir de la frappe de quelques lettres

Insertion des mots prédits par une simple touche.

Écho de la frappe grâce aux synthèses vocales incluses Claire & Bruno (Acapela).

Oralisation de la fenêtre de prédiction de mots par la synthèse vocale.

Reconnaissance vocale incluse (fonction SpeakQ) pour les utilisateurs de Windows.

☝️ Aucun logiciel d'aide à l'écriture ne peut écrire à la place de l'élève, rassure WordQ.

→ Le logiciel Vocaboum facilite quant à lui la représentation de la langue parlée et écrite, via des couleurs, formes, structures et sons, dans des entraînements personnalisés et adaptés à chaque enfant.

3. Dys-Vocal, pour faciliter la lecture (et l'écriture)


Dys-Vocal

Dys-Vocal est un éditeur, qui permet d'adapter tout type de document ou de texte en ligne aux problèmes de lecture des personnes dys, pour leur éviter de se perdre (grâce à la segmentation syllabique, par exemple). 

Le logiciel propose aussi un système de lecture vocal, capable de retranscrire un texte par une voix de synthèse. Quant à la reconnaissance vocale, elle permet de dicter un texte à l'oral pour faciliter la prise de notes.

Adapté aux élèves en très grande difficulté, Dys-Vocal est intégré d'office à plusieurs ordinateurs dédiés aux personnes dys. 

4. L'application Notability pour créer des notes adaptées


Notability

Disponible sur iOS, l'application Notability est très pratique pour les enfants Dys puisqu'elle leur permet (entre autres) de créer des notes personnalisables, de dessiner, de surligner, d'ajouter de l'audio, mais aussi de synchroniser des textes avec des notes audio.

Quelques ressources pour les parents

• FFDys : le site de la Fédération française des Dys

• APEDYS, le site de l'association nationale des adultes et des parents d'enfants Dys 

• Apeda France, le site de l'association française de parents d'enfants en difficulté d'apprentissage du langage écrit et oral 

• INSHEA : le site de l'institut National Supérieur de Formation et de Recherche pour l'Education des jeunes Handicapés et les Enseignements adaptés

• Eduscol, le site des professionnels de l'éducation avec un guide des technologies au service de l'intégration des élèves porteurs de handicaps • Dix sur Dys : le site internet d'informations et de ressources sur la dyslexie-dysorthographie à l'usage des enseignants

Et toi Orange, tu fais quoi ?

La valorisation du potentiel des talents neuro-divers : pour l'égalité des chances

Parce que le talent n'a pas d'origine, Orange a créé un programme et un réseau social interne dédiés à la diversité cognitive, regroupant des collaborateurs.trices concernés de près ou de loin, ou voulant simplement s'informer.

En savoir plus :

https://www.orange.com/fr/newsroom/actualites/2021/la-diversite-cognitive-au-travail-pourquoi-orange-sengage

Vos réactions doivent respecter nos CGU.