Violence à l'égard des femmes, des outils numériques et conseils pour ne plus rien laisser passer

Violence à l'égard des femmes, des outils numériques et conseils pour ne plus rien laisser passer

Violence à l'égard des femmes, des outils numériques et conseils pour ne plus rien laisser passerPublié le : 22-11-2021

#signalementsnumériques

Numéros de téléphone, applications, plateformes interactives... Les dispositifs numériques pour endiguer la violence à l'égard des femmes se multiplient face à la gravité du problème. L'appel est lancé.
Photographie : Nandhu Kumar

Cette année,  la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes prend une nouvelle résonance face au contexte actuel. 

Comme un SOS jeté à la mer... Plus jamais! La crise sanitaire et les différents confinements ont fait gonfler dans certains foyers une atmosphère déjà pesante. Ainsi isolées, certaines femmes ont vu les violences physiques, psychiques et sexuelles à leur égard s'amplifier. Pourtant, à l'heure du numérique, il semblerait qu'une certaine issue de secours pour les femmes se soit formée à travers le digital. Un clic ou un appel pourraient désamorcer les situations les plus délicates, voici le guide des dispositifs mis en place . 

Pour une écoute, un besoin de conseils, une orientation ou signaler un fait de violences :


Pour les femmes victimes de violence accessible 24h/24 et et 7 jours sur 7

Chantage, humiliation, injures, coups… Les femmes victimes de violences peuvent contacter le 3919. Gratuit et anonyme, ce numéro de téléphone est désormais accessible 24h/24 et 7 jours sur 7. La plateforme d'écoute des victimes de violences conjugales, sexistes et sexuelles est donc joignable sans interruption depuis le 30 août 2021.

Fermer les volets pour se libérer

Sur Twitter, le centre Hubertine luttant contre les inégalités hommes-femmes publiait un édifiant graphique : une femme sur trois aurait déclaré que son conjoint l'aurait obligé à lui envoyer une photo pour prouver sa véritable position dans le cadre d'une relation toxique. Face à ces moyens de pression, voici comment lutter :

Brouiller les pistes en désactivant la géolocalisation : en plus du classique GPS, de nombreuses applications de nos téléphones utilisent la géolocalisation. Par prudence, il est tout à fait possible de gérer ce système. Sur iPhone, allez dans Réglages > Confidentialité > Service de localisation. Vous pouvez maintenant empêcher telle ou telle application d'accéder aux informations du service de localisation. À noter également que quand la location est active, une flèche de direction s'affiche en haut à droite de votre écran.

La marche à suivre est quasi similaire sur Android. Direction les paramètres de votre appareil > "Sécurité et confidentialité" > Données de localisation > sélectionnez "Aucun accès à la position".

Sur les réseaux sociaux également, il est aussi important de ne pas indiquer sous une publication Instagram ou encore Facebook l'endroit où a été pris le cliché.

APP-ELLES: « Tu n'es pas seule » 

Alerter, en parler, agir... En toute discrétion! Voici le crédo d'APP-ELLES. Un nom évocateur pour une application qui souhaite parler à une pluralité de personnes. Victime ou témoin, vous pouvez désormais signaler simplement une violence conjugale. Il vous suffit de télécharger l'application et d'appuyer sur le bouton «  alerter » ou d'effectuer les manoeuvres suivantes sur votre téléphone: appuyez 4 fois consécutives sur le bouton ON/OFF de votre appareil ou exercez une longue pression sur le bracelet d'alerte Bluetooth que propose le dispositif. 

Et ensuite ? En ayant préalablement enregistré 3 personnes de confiance sur l'application, tout signe d'alerte permet de prévenir ce réseau à travers deux éléments :  signal de la position GPS en temps réel et enregistrement audio pouvant être utilisé comme preuve et cela même dans un contexte juridique. Porter directement son assistance ou prévenir les secours, le choix vous est alors donné. 

Commentonsaime, parce que l'amour ne doit pas faire mal

Il n'y a pas de définition propre à l'amour. On pourrait disserter des heures sur la question, les arguments seraient infinis et les réponses impossibles à rattacher à une majorité. Pourtant, une chose est sûre : quand l'amour devient souffrance c'est qu'il y a un hic. Commentonsaime est une plateforme de discussion et d'entraide destinée majoritairement aux jeunes femmes et aux personnes LGBT+ s'interrogeant sur le sujet. 

Comment savoir quand ça va trop loin ? Jusqu'où le conflit est-il sain dans un couple ? Il n'est pas toujours évident d'y voir clair surtout lorsqu'on tombe amoureux pour la première fois. Avec bienveillance, humour et pédagogie, Commentonsaime aide à poser les limites et à dire stop à temps. 

Uber : une course pour mettre à l'abri les victimes

Comme au précédent confinement, Uber s'associe une nouvelle fois à la lutte contre les violences faites aux femmes. La plateforme renouvelle son partenariat avec la Fédération Nationale Solidarité Femme en charge du 39 19. L'application de transport que l'on connaît toutes et tous propose ainsi jusqu'au 31 mars 2021, 2 000 courses gratuites mises à disposition de l'association en cas de situation dangereuse dans les foyers. De quoi mettre les victimes à l'abri, même celles dans l'impossibilité de se déplacer seule. On applaudit ! 

Les autres dispositifs essentiels


En cas d'urgence et de danger immédiat : 

-Appelez le 17 

– Si vous êtes dans l'incapacité de parler, utilisez le 114par SMS

– Utilisez le dispositif « alerte pharmacie ». Victimes ou proches de cette dernière , vous pouvez désormais alerter votre pharmacien à tout moment. Pour prendre en charge les victimes au plus vite, les forces de police et de gendarmerie ont reçu consigne du ministère de l'Intérieur d'intervenir en urgence pour les appels provenant des pharmacies.

Victimes, témoins, professionnels le gouvernement met à votre disposition sa plateforme internet 24h/7j. A travers un chat non traçable,https://arretonslesviolences.gouv.fr/vous permet de signaler directement des violences en ligne, obtenir les bons numéros et les bonnes adresses, apporter votre soutien à la cause... Une urgence ? Une question ? N'hésitez plus. 

Si vous êtes une femme en situation de handicap et victime de violences, appelez le 01 40 47 06 06 (permanences le lundi de 10h à 13h et de 14h30 à 17h30 ; le jeudi de 10h à 13h)

-Si vous êtes un enfant victime de violences, appelez le 119 (appel gratuit 24h/24, 7j/7) 

Orange se mobilise

« Orange est engagé depuis de nombreuses années contre le sexisme, le harcèlement et les violences sous toutes leurs formes, dans l'entreprise comme à l'extérieur et partout où nous sommes présents. La crise que nous traversons actuellement exacerbe ces drames du quotidien et pour lesquels notre entreprise a un rôle à jouer. Chez Orange nous agissons concrètement pour accompagner les personnes victimes de violences via les accords signés avec nos partenaires sociaux, les actions de la Fondation Orange avec ses Maisons Digitales ou encore l'ensemble des services que nous mettons à disposition en tant qu'opérateur de télécommunications », Elizabeth Tchoungui, Directrice executive, RSE, Diversité et Solidarité Groupe.

Et parce que la culture est un puissant outil de sensibilisation qui permet souvent de créer le déclic et le débat, la Fondation Orange a souhaité soutenir la série H24 – 24 heures dans la vie d'une femme, inspirée de faits réels.

Cette série manifeste, dirigée par Nathalie Masduraud et Valérie Urréa et coproduite par Arte France et les Batelières Productions, rend compte des violences faites aux femmes au quotidien via 24 films courts et audacieux, d'après les textes de 24 autrices européennes, interprétés par 24 actrices d'exception.


Orange vous propose de découvrir la formation « Stand-up » pour que vous aussi, vous agissiez contre le harcèlement dans les lieux publics.

Notre soutien fait écho au programme à nos 320 « Maisons Digitales » qui contribuent à prévenir les violences en donnant plus d'autonomie aux femmes dans 23 pays

Vos réactions doivent respecter nos CGU.