Comprendre qui est touché par l’illettrisme numérique pour mieux agir

Comprendre qui est touché par l’illettrisme numérique pour mieux agir

Comprendre qui est touché par l'illettrisme numérique pour mieux agirPublié le : 04-02-2022

#ateliersnumeriques

Quelque 2,9 milliards de personnes dans le monde n'ont encore jamais utilisé internet, du fait de l'absence d'équipements ou de connaissances en la matière. Une fracture numérique conséquente, mais pas insurmontable, à condition de donner à chacun les clés pour combattre ce que l'on appelle aujourd'hui « l'illectronisme ».

Allumer un ordinateur et surfer sur internet, que ce soit pour faire son shopping en ligne, accéder aux administrations en ligne et à son compte en banque, ou papoter à distance avec famille et amis... Un geste qui peut sembler anodin pour certains, mais insurmontable pour d'autres. Et à l'heure où l'on parle de Web3 ou d'internet du futur - merci, Mark Zuckerberg ! - il est primordial de penser à celles et ceux qui n'ont pas encore eu la chance d'embrasser la multitude de services offerts par l'internet du présent. Dans leur dernier rapport, les Nations Unies font état de près de 3 milliards de personnes qui n'ont encore jamais navigué sur Internet en 2021, soit 37 % de la population mondiale. Les pays en développement demeurent les plus touchés par cette fracture numérique, mais il suffit de jeter un œil à notre douce France pour s'apercevoir qu'ils ne sont pas les seuls.

La France dans la moyenne, mais peut (toujours) mieux faire

En termes de compétences numériques, le niveau global de la France est similaire à celui de la moyenne européenne, mais l'illectronisme touche malgré tout près de 17 % de la population, d'après des données publiées par l'Insee en 2019. Et contrairement aux idées reçues, si les seniors sont particulièrement concernés par cette problématique (67 % des 75 ans et plus, 27 % des 60-74 ans), il ne s'agit pas - uniquement - d'une question d'âge, loin de là. Les personnes non ou très peu diplômées (44 %), les retraités (41 %), les personnes seules (32,4 %) ou encore les femmes (17,4%), sont aussi touchés par l'illettrisme numérique. Autrement dit, l'inclusion numérique est l'affaire de tous, que ce soit pour lutter contre la fragilité sociale ou favoriser l'égalité des chances.

La crise sanitaire a favorisé la connexion

À l'échelle nationale et internationale, la pandémie a déjà contribué à amoindrir cette fracture numérique. Pas moins de 782 millions de personnes dans le monde se sont connectées pour la première fois à internet entre 2019 et 2021, pour combler le vide laissé par la fermeture des commerces et des écoles, mais aussi accéder à la télémédecine, ou, plus simplement, préserver un lien avec l'extérieur. Les grands-parents, les premiers, ont commencé à pianoter frénétiquement sur leur smartphone et leur clavier pour rester en contact avec enfants et petits-enfants par écrans interposés, faisant même, çà et là, quelques incursions (très) remarquées sur TikTok. Et sans aller jusqu'au réseau social préféré des Z, il existe aujourd'hui une foule d'applications qui permettent de connecter toutes les générations, séduisant autant les plus jeunes que les plus sages. Quoique certains pourraient vouloir joindre l'utile à l'agréable, en franchissant le pas du numérique pour faire palpiter leur cœur... Les solutions sont de plus en plus nombreuses pour se former et acquérir rapidement les compétences numériques nécessaires, ou accéder à internet à moindre coût.

Et toi Orange, tu fais quoi ?

 

Un « Coup de pouce » pour s'équiper

Avant même de savoir quoi faire d'un gif ou d'un emoji, il faut pouvoir disposer des équipements indispensables pour se connecter à internet. Chose qui est loin d'être évidente pour tout le monde. Afin de lutter contre la précarité numérique, l'une des causes de l'illectronisme, Orange a décidé de donner un coup de pouce aux foyers les plus modestes, avec une offre réunissant un accès à Internet, la TV d'Orange et un téléphone fixe, pour 19,99 € par mois, auxquels peut s'ajouter un ordinateur à tout petit prix. De quoi donner l'envie au plus grand nombre d'expérimenter les joies du Web !

Découvrez l'offre

Des ateliers numériques pour se former

Et parce que se brancher n'est pas jouer, des ateliers numériques sont aujourd'hui proposés gratuitement, avec de courts modules de formations, pour apprendre àse servir d'internet, mais pas que. Grâce à différents types d'initiations, de la découverte de son smartphone et des réseaux sociaux aux moindres secrets de WhatsApp en passant par la protection des données personnelles, les portes d'internet ne pourront que s'ouvrir en grand, très grand, devant vous.

Ça m'intéresse 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.