Coups de coeur

J'ai testé pour vous : les concerts de Soprano et Bianca Costa en réalité virtuelle

Sur l'application "Immersive Now" d'Orange, vous pouvez regarder plus d'une centaine de vidéos en 360° ou en réalité virtuelle (VR) ! Pour l'occasion, notre journaliste a testé pour vous les concerts exclusifs de Soprano et de Bianca Costa, en VR.

Publié le : 25-07-2023 #culturedigitale

©Plainpicture

Ça vous est déjà arrivé d'apprécier un artiste, d'avoir envie d'assister à l'un de ses concerts mais d'être assailli d'une flemme monumentale à la seule perspective de devoir vous y rendre ? Personnellement ça m'arrive assez souvent. Heureusement pour moi, la réalité virtuelle offre de belles perspectives aux paresseux de tout bord. 

Nous sommes jeudi soir et je m'ennuie sévèrement. J'ai clairement épuisé mon quota d'heures de binge watching et je cherche quelque chose à faire pour rentabiliser ma soirée. Je me rappelle que j'ai un article à écrire sur la réalité virtuelle... super, ce soir je vais donc à un concert.

Le concert de soprano en VR, c'est comment ? 

J'enfile le casque Oculus Quest 2 (gracieusement prêté par Orange). Bon déjà, premier constat : je galère. Avant de voir Soprano ou Bianca Costa en concert, encore faut-il que j'appréhende le fonctionnement de la machine. Alors je me retrouve sur Youtube à regarder un tuto. 20 minutes plus tard, je suis devenue une experte (oui, oui). Je peux donc enfin mettre mon casque VR, direction l'accueil de l'application Immersive Now. 

Je clique sur le replay du concert de Soprano, en ligne depuis le 28 juin et disponible dans la section "live immersifs" de la page d'accueil. Pour une expérience totale, je décide d'enfiler une paire d'écouteurs sur le casque VR. Je constate donc que je ne suis pas du tout à l'aise avec la privation de sens. J'aime le contrôle, et là, je ne contrôle rien du tout. Pour preuve, mon chien me frôle la jambe alors que je regarde Soprano s'enflammer sur les premières notes de son titre "Cosmo", et je manque clairement de faire une attaque. Le concert dure 26 minutes et je suis déjà en sueur. Ça promet. 

J'essaie de me détendre en me concentrant sur ce que je vois et ce que j'entends. Le son est spatialisé ou binaural. Cette méthode de captation de son permet de s'adapter à la morphologie de la tête, de sorte d'avoir l'impression d'être en situation réelle. Et effectivement, j'ai vraiment l'impression que Soprano et ses musiciens me font un show privé. J'en prend également plein les yeux. La salle de concert donne une impression de grandeur (belle hauteur sous plafond au passage), et la dizaine de panneaux lumineux de part et d'autre de la scène offre un jeu de lumière digne d'un concert en live. Deuxième chanson : je reconnais les premières notes du titre "Hiro". Je connais les paroles, alors je chante avec les deux chanteurs (Soprano et son choriste). Je pourrais les toucher du doigt tellement ils ont l'air réels. Seuls les changements d'angles de vue me sortent régulièrement de l'immersion. C'est dommage, mais ça ne gâche pas la qualité de la prestation et de l'expérience en elle-même. 

Fin du concert. Bilan des courses : mon conjoint est mort de rire et après avoir vu la vidéo qu'il a faite de moi gesticulant avec le casque sur les yeux, je comprends pourquoi. Pour autant, j'en retire une belle expérience. Pour qui est agoraphobe ou ne peut pas se déplacer à un concert pour des raisons physiques, la VR offre une superbe alternative. => À retrouver en replay sur l'application Orange Immersive Now

Le concert de Bianca Costa en 360°, comment ça marche ?

J'enchaine avec le concert de Bianca Costa (disponible sur la plateforme depuis le 18 juillet), une chanteuse franco-brésilienne au style marqué par le trap et la bossa nova. Cette fois-ci je décide de regarder le concert en 360° sur mon téléphone. En cliquant sur l'icône "multi-vues" en haut à droite de mon écran, je peux me déplacer dans la salle de concert. La même que celle du concert de Soprano. Tout est tactile, on zoom, dézoom et on peut évoluer sur la scène en changeant de point de vue.

Je vois la chanteuse et ses musiciens à hauteur humaine, comme dans la vraie vie. Côté ambiance, il y a du niveau : elle chauffe "la salle" (moi, mon chien et mon chéri) en demandant au public de faire du bruit. On déplore quelques problèmes de micro, mais finalement c'est un peu comme dans un vrai concert en live. J'ai l'impression qu'elle me tourne autour et puis je remarque un objet bien étrange au milieu de la salle : un trépied surmonté d'une sphère composée de plusieurs caméras. Je comprends rapidement que c'est cet objet qui permet à l'artiste de "nous tourner autour". C'est aussi cet objet qui nous permet de changer de perspective. 

Si mes amis avaient téléchargé Immersive Now, on aurait pu regarder le concert ensemble, dans la même salle virtuelle (mais bon il est minuit, on n'envoie pas des messages aux gens à minuit pour regarder un concert virtuel !). En tout cas la prochaine fois, je crée mon avatar personnalisé, j'invite des amis et on se fait une séance de visionnage virtuel ! 

En plus, en 2023, l'application évolue encore en proposant une boutique virtuelle, un service client avec des vendeurs et un support client en call center, représentés par des avatars. On aura également bientôt accès à un espace événementiel avec auditorium, salons virtuels et événements sportifs. 

Même si pour l'heure, ces services ne sont disponibles qu'en Espagne, je pense que je vais garder mon application Immersive Now encore un petit moment (contrairement au casque VR que je suis obligé de rendre). => À retrouver en replay sur l'application Orange Immersive Now

J'ai testé pour vous : assister à un concert d'Imany en VR (et en pyjama)

« Immersive Now d'Orange » vous offre une nouvelle expérience musicale à voir sur votre smartphone en 360° ou en réalité virtuelle (VR) ! On a testé pour vous.

Par ici

publié le 25 juillet,

Liens commerciaux