Voici Alisha, 14 ans, élève d’un lycée d’Argenteuil tuée lundi soir par deux adolescents de 15 ans : On commence à comprendre ce qui s'est passé...

par Jeanmarcmorandini.com

Alisha, une adolescente de 14 ans a été tuée lundi soir lors d’un différend avec deux autres élèves d’un lycée d’Argenteuil (Val-d’Oise) où, selon plusieurs sources, elle était victime de harcèlement. Le corps de l’adolescente a été retrouvé par la police fluviale au niveau du quai Saint-Denis, qui passe sous le viaduc de l’A15, entre Argenteuil et Gennevilliers, à la limite entre le Val-d’Oise et les Hauts-de-Seine. Elle portait des « traces de coups à la tête et au visage », selon le parquet.

Une autopsie doit être effectuée pour déterminer la cause de son décès. Mardi matin, des traces de sang étaient encore visibles sur la berge, témoignant de la violence de l’altercation. L’enquête, confiée à la police judiciaire de Cergy-Pontoise, devra déterminer les circonstances des faits.

Un adolescent de 15 ans et sa petite amie du même âge, scolarisés dans le même établissement scolaire, ont été interpellés mardi vers deux heures du matin au domicile d’un ami et placés en garde à vue.

Selon « Libération », Alisha aurait chuté dans le fleuve après avoir été frappée par ce couple de lycéens à l’ombre du viaduc, sur un chemin de terre à l’écart des habitations, entre la Seine et des voies de chemin de fer.

Un peu plus tôt, en début de soirée, la mère de l’adolescent interpellé s’était rendue au commissariat d’Argenteuil pour livrer le récit glaçant des faits présumés.

Entre 16 heures et 17 heures, son fils, accompagné de sa petite amie, « lui a annoncé qu’ils venaient de frapper une jeune fille et que celle-ci était tombée dans la Seine », a retracé le parquet de Pontoise.

La mère de famille « s’est immédiatement rendue sur place et a retrouvé un gant avec une mèche de cheveux » sur le lieu de l’agression sous un pont, a indiqué cette source. De retour chez elle, elle ne retrouve pas son fils et sa copine.

Après avoir fait cet aveu et retiré ses vêtements couverts de sang qu’il a abandonné sans sa chambre, son fils s’est enfui pour rejoindre une connaissance, a précisé une source proche de l’enquête. La mère de l’adolescent s’est alors présentée au commissariat d’Argenteuil, vers 19h30.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.