Virus - Reportage dans un EHPAD avec des personnes âgées inquiets face à l'arrivée de l'épidémie : "Je n'ai pas envie de mourir !"

par morandini

Face à la progression du nouveau coronavirus, le gouvernement a demandé aux hôpitaux et cliniques de déclencher leurs « plans blancs », et aux maisons de retraite leurs « plans bleus », des dispositifs de mobilisation maximale pour faire face à des situations exceptionnelles.

« L'objectif, c'est de faire un plan de continuité d'activité : on regarde où habitent tous nos personnels et on se demande s'ils peuvent encore être en fonction dans les quatre semaines à venir », a détaillé Florence Arnaiz-Maumé, déléguée générale du Synerpa (regroupant les principaux acteurs privés des Ehpad), interrogée par RTL.

« Plan bleu ou pas, nous avons toujours un problème d'effectifs », souligne de son côté Pascal Champvert, de l'association de directeurs de maisons de retraite et de structures d'aide à domicile AD-PA. Les plans bleus prévoient aussi des mesures de restriction des visites aux résidents. Dans les établissements privés des groupes Korian ou Orpea, celles-ci sont désormais interdites, sauf « situation particulière » ou « autorisation exceptionnelle »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.