Violences conjugales - La garde à vue de Jérôme Rodrigues, figure des gilets jaunes, levée

par morandini

La garde à vue de Jérôme Rodrigues, l'une des figures des «gilets jaunes,» soupçonné de violences conjugales envers sa compagne, a été levée dimanche soir, a annoncé le parquet de La-Roche-sur-Yon, qui pourrait toutefois engager «ultérieurement» des poursuite. Voici le détails des faits tels qu'ils ont été rapportés:

Dimanche matin, en vacances chez des amis à Thorigny (Vendée), Jennifer Velasques, 30 ans, compagne de M. Rodrigues, a appelé les pompiers en raison d'une crise d'angoisse et de douleurs au ventre.

Les pompiers ont décidé de prévenir les gendarmes car, «dans un contexte d'altercation», ils avaient perçu que le téléphone avait été arraché des mains.

Sur place, les gendarmes ont appris «que M. Rodrigues et Mme Velasques s'étaient vivement disputés, leurs hôtes ayant été alertés en s'interposant mais précisant n'avoir pas vu de violences physiques», selon la même source. Mme Velasques a été hospitalisée après ce qu'elle a qualifié auprès de l'AFP de «crise d'angoisse».

D'après le communiqué, «le médecin a indiqué que Mme Velasques lui avait précisé que son conjoint +lui aurait vidé une bouteille d'eau au visage+ (...) puis +l'aurait bousculée+», des propos sur lesquels elle est revenue lors d'une audition ultérieure auprès des enquêteurs.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.