USA - Déjà durement touché par le coronavirus, la Floride en état d'urgence aujourd'hui alors que doit arriver l'ouragan Isaias dans la journée

par morandini

Isaias a déversé des pluies torrentielles sur les Bahamas samedi et se dirigeait sous forme de tempête tropicale sur les côtes de la Floride, où il devrait redevenir un ouragan dimanche et éprouver les services d'urgences de cet Etat, déjà un des plus affectés par l'épidémie de Covid-19 aux Etats-Unis. Isaias, qui a été rétrogradé d'ouragan de catégorie 1 à tempête tropicale samedi soir, soufflait à 17H00 locales (21H00 GMT) des vents maximums allant jusqu'à 110 kilomètres heures et émergeait au-dessus du détroit de Floride entre l'archipel des Keys et Cuba.

«Nous commencerons à voir les impacts de la tempête ce soir, puis évidemment demain à demain soir», a déclaré samedi soir le gouverneur de la Floride Ron DeSantis. Le comté de Palm Beach a lancé un avis d'évacuation volontaire, a-t-il précisé. Selon le NHC, «bien qu'Isaias ait faibli après son passage sur l'île d'Andros (aux Bahamas), il devrait se renforcer samedi soir et dimanche matin quand le cyclone se déplacera sur les eaux chaudes du détroit de Floride et du Gulf Stream». «Isaias devrait rester un ouragan jusqu'à lundi, suivi par un affaiblissement progressif lundi soir ou mardi», a ajouté l'organisme.

La Nasa pour sa part suivait très attentivement la tempête, qui risquait de perturber le retour sur Terre de la capsule habitée de SpaceX, après deux mois de mission à la Station spatiale internationale (ISS). Crew Dragon est censé ramener deux astronautes dimanche après-midi pour un amerrissage au large de la Floride dans le Golfe du Mexique si la météo le permet.

A 23H34 GMT, la capsule a entamé le processus pour quitter l'ISS et amerrir dimanche dans le Golfe du Mexique vers 18H41 GMT, selon l'agence spatiale américaine. Un site au large de la ville de Pensacola (dans le nord de la Floride) a été retenu comme «prioritaire» pour l'amerrissage, avec une alternative en face de Panama City, si la mer était trop agitée ou les vents trop violents. Routes submergées par la boue, lignes à haute tension arrachées, arbres et végétation décapités, maisons inondées... Isaias a déjà fait depuis jeudi de nombreux dégâts à Porto Rico, territoire américain, en République dominicaine sans compter les Bahamas.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.