Une jeune suédoise de 21 ans bloque en direct sur Facebook le départ d'un avion qui devait expulser un passager vers la Turquie

par morandini

C'est une affaire à peine croyable qui associe la volonté d'une jeune femme et la puissance des réseaux sociaux. Elin Ersson, une étudiante suédoise de 21 ans, est parvenue à faire descendre un Afghan de 52 ans d'un avion qui allait le renvoyer vers Istanbul (Turquie) puis probablement vers son pays.

Apprenant que le réfugié allait se faire expulser lundi depuis l'aéroport de Göteborg (Suède), cette militante, étudiante en sciences sociales, prend un billet pour le même vol que lui. Sauf qu'en arrivant dans l'avion, elle refuse de s'asseoir, empêchant l'appareil de décoller. La jeune femme se filme en direct sur Facebook et s'explique : le quinquagénaire « risque la mort » s'il est renvoyé en Afghanistan. « Il sera probablement tué s'il reste dans cet avion »

Certains passagers commencent à l'invectiver et l'étudiante est submergée par l'émotion mais elle tient bon :

« Je ne m'assiérai pas tant que cet homme ne sera pas descendu de l'avion car il sera probablement tué s'il reste dans cet avion ».

Aux passagers en colère, elle répond avec ironie :

« Je suis désolée qu'un homme risque sa vie pendant que vous vous inquiétez simplement de rater votre vol... » La jeune femme est tout de même soutenue par un Turc, dit-elle, et certains passagers qui refusent également de s'assoir et l'applaudissent. Après de longues minutes sous pression, elle obtient finalement gain de cause.

Un membre de l'équipage vient la soulager :

« Nous allons ouvrir les portes pour vous faire descendre, dit un membre de l'équipage, et ce passager ne voyagera pas. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.