Un proche conseiller d'Emmanuel Macron reconnu dans une vidéo frappant un manifestant le 1er mai dernier

par morandini

Dans un article publié hiersoir, Le Monde affirme qu'un "proche conseiller du président de la République", Alexandre Benalla, a commis des violences sur un manifestant le 1er mai dernier à Paris, des faits qui lui ont valu une simple suspension de 15 jours avant d'être muté à un poste administratif.
Dans une vidéo présentée par le quotidien comme un témoignage de ces violences, on voit un homme équipé d'un casque à visière, "alors qu'il n'est pas policier", s'en prendre très violemment à un manifestant déjà neutralisé par des forces de l'ordre dans le quartier latin.

Alexandre Benella s'enfuit ensuite dans un bar voisin lorsque la personne qui filme la scène dit "Regardez-bien sa tête, il l'a tabassé par terre !".

Le Monde présente Alexandre Benalla comme le responsable de la sécurité lors de la campagne présidentielle devenu chargé de mission, adjoint au chef de cabinet du président, François-Xavier Lauch. Il a été reconnu dans cette vidéo par le chef de cabinet du président de la République, Patrick Strzoda, qui lui a signifié sa sanction. L'Elysée a presque immédiatement été mis au courant de l'incident. Le chef de l'Etat aurait en personne demandé que des sanctions soient prises « si les faits sont avérés »: Une suspension de deux semaines pour « un comportement manifestement inapproprié », selon une lettre datée du 3 mai signée par Patrick Strzoda, que Le Monde publie.

A son retour, Alexandre Benalla a été affecté à un poste administratif, où il s'occupe de la sécurité d'événements organisés à l'Elysée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.