Retour des Gilets Jaunes hier à Toulouse, Nantes, Bordeaux, Montpellier quelques centaines malgré l'interdiction de regroupement

par morandini

Quelques centaines de "gilets jaunes" ont bravé l'interdiction de manifester en ce premier samedi post-confinement, les forces de l'ordre procédant souvent à des verbalisations. "Il y a sanction pour tous les rassemblements de plus de dix personnes", avait rappelé dans la matinée le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, en déplacement à Veules-les-Roses (Seine-Maritime).

A Toulouse et Nantes, qui avaient connu de fortes manifestations en 2018 et 2019, les "gilets jaunes" ont tenu de petits regroupements épars en centre-ville en début d'après-midi, en présence d'importantes forces de police, qui ont procédé à des verbalisations.

A Bordeaux, ancien bastion du mouvement, la préfecture a compté une cinquantaine de manifestants.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.