Regardez le résumé du débat en 80 secondes avec les moments forts qu'il ne fallait pas manquer

par morandini

"Le parti des affaires, c'est le vôtre, pas le mien", a lancé Emmanuel Macron à Marine Le Pen lors du débat de l'entre-deux-tours de la présidentielle, en jugeant que la candidate FN n'était "pas digne d'être garante des institutions" car elle les "menace". "Le parti qui ne va pas devant les juges, c'est le vôtre, pas le mien", a insisté le candidat d'En Marche! en référence au refus de Mme Le Pen, au nom de son immunité d'eurodéputée, de répondre à une convocation judiciaire pendant la campagne dans l'affaire de possibles emplois fictifs au Parlement européen.
"Vous n'êtes pas digne d'être garante des institutions car vous les menacez", a aussi lancé M. Macron à sa rivale.
La candidate l'avait attaqué auparavant: "Vous donnez des leçons mais (...) personne n'a compris les explications que vous avez données sur votre patrimoine".
"Le fisc et la Haute autorité (pour la transparence de la vie publique) l'ont compris", en revanche "il n'a pas compris sur le vôtre, il l'a renvoyé aux juges", avait rétorqué l'ex-ministre et ancien banquier d'affaires, au sujet de l'enquête judiciaire en cours sur le propre patrimoine de Mme Le Pen.
Voici résumés les moments forts du débat en 77 secondes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.