Regardez l'une des rares apparition de Jean-Paul Belmondo, hier à Marseille, pour l'hommage de la Légion

par morandini

Les apparitions de Jean-Paul Belmondo en public sont de plus en plus rare, mais hier il affichait un sourire radieux. "Vous êtes entré dans l'histoire de la Légion par le cinéma": c'est en prononçant ces mots que le général de division Jean Maurin, Commandant la Légion étrangère a remis le képi blanc à l'acteur.
"Ca me rappelle de bons souvenirs", lance Jean-Paul Belmondo devant les hommes en uniforme. Dans les allées du musée de la Légion, au sein d'une base de ce corps d'armée, l'acteur entouré des siens, dont le comédien Charles Gérard, découvre l'exposition temporaire "Légion et cinéma", qui jusqu'au 27 août retrace les liens entre ces deux mondes --des acteurs et réalisateurs qui sont passés par la Légion, aux films qui évoquent cette institution militaire.
Dans "Les Morfalous", réalisé par Henri Verneuil en 1984 et écrit par Michel Audiard et Pierre Siniac, "Bébel" campait justement un légionnaire, le sergent Pierre Augagneur, qui doit avec cinq compagnons récupérer des lingots d'or dans une banque en Tunisie pendant la Seconde Guerre mondiale pour les mettre en lieu sûr.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.