Rayan Squaratti, jeune PDG de la "Compagnie aérienne" fantôme qui a offert des billet dans TPMP a tenté de s'expliquer hier soir

par morandini

Les soupçons sur Skyline Airways remontent au 28 août dernier, alors que l'institution avait informé la gendarmerie des transports aériens du cas de cette société, "qui n'est pas une compagnie aérienne française", selon la DGAC. L'organisme avait été alerté de la situation par une agence de communication qui avait passé un contrat avec Skyline Airways et qui s'inquiétait de constater que les vols de la compagnie n'existaient pas, explique Le Figaro.
Un site internet qui respecte « tous les codes » des compagnies aériennes "classique". On peut y trouver des propositions d'emplois, propositions de mode de paiement, choix de la place, -choix des menus à bord des avions ! A première vue, tout semble indiquer que Skyline Airways est une compagnie aérienne dite "classique". Mais le responsable de la société a reconnu hier soir sur le plaeau de Touche pas à mon Poste que tout était faux. La compagnie n'a aucun avion, mais en plus Rayan Squaratti explique que les horaires et les heures de départ sont mises en ligne uniquement pour du marketing.

Nous avons par exemple trouvé sur leur compte Instagram de cette société, la pub ci-dessous du mois de juin dernier qui affirme qu'il va y avoir 400 vols cet été ! Or ces 400 vols n'ont jamais existé et les créateurs ont même affirmé hier soir que la pseudo compagnie n'a ouvert que la semaine dernière. Face à ça le PDG reconnaissait, hier soir, une simple erreur de communication. Un PDG âgé de 22 ans qui a expliqué que le co-fondateur n'avait lui que 17 ans et que tous les papiers étaient donc signés par... ses parents.

Le jeune PDG a reconnu également avoir retouché des photos de la compagnie Air Berlin, faisant croire qu'il s'agissait des photos de sa compagnie, mais refuse de parler de publicité mensongère évoquant simplement, là encore du marketing.

Depuis toutes ces révélations vendredi le site de la compagnie a affiché un message dans lequel était écrit : « Maintenance en cours Nous serons de retour lundi dès 20h00». avec une mention toute particulière. Mais ce matin le site est toujours en maintenance !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.