Que sait-on vraiment de ce Français d'origine marocaine Radouane Lakdim qui a perpétré les attaques de vendredi ?

par morandini

Radouane Lakdim, 25 ans, a tué quatre personnes dans trois attaques menées vendredi à Carcassonne et à Trèbes, dans l'Aude. Cet homme, né au Maroc en avril 1992, vivait à Carcassonne, non loin des lieux visés. Il a été abattu lors de l'assaut. De "petit dealer" à radicalisé. Radouane Lakdim a agi "seul", a affirmé le ministre de l'Intérieur.

Qualifié de "petit dealer", le suspect "était connu pour des faits de petite délinquance", notamment pour "usage de stupéfiants" et "refus d'obtempérer", a confirmé le procureur de Paris François Molins, vendredi soir, lors d'une conférence de presse depuis le tribunal de grande instance de Carcassonne.

Des faits qui lui avaient valu une condamnation à un mois d'emprisonnement, qu'il a effectué en août 2016 à la maison d'arrêt de Carcassonne. Il avait également été condamné une première fois à Carcassonne le 29 mai 2011 à une peine d'un mois d'emprisonnement avec sursis pour port d'arme prohibé. Radouane Lakdim était fiché S depuis 2014 pour ses liens "avec la mouvance salafiste", a précise François Molins. L'assaillant avait fait l'objet "d'un suivi effectif par les services de renseignement en 2016 et 2017.

Mais ce suivi n'avait fait apparaître aucun signe précurseur pouvant laisser présager d'un passage à l'acte terroriste". "Nous l'avions suivi et nous pensions qu'il n'y avait pas de radicalisation, mais il est passé à l'acte brusquement", avait déclaré un peu plus tôt Gérard Collomb.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.