Puy-de-Dôme : Très émue, la porte parole de la gendarmerie raconte sur CNews ce qui s'est passé cette nuit et rend hommage aux 3 gendarmes décédés

par morandini

Très émue, la porte parole de la gendarmerie raconte sur CNews ce qui s'est passé cette nuit et rend hommage aux 3 gendarmes décédés, comme vous allez pouvoir le voir dans la vidéo ci-dessus. Un moment fort en émotion sur le plateau de la matinale alors que cette nuit, trois militaires ont été tués et un quatrième blessé par un forcené, dans le Puy-de-Dôme, selon le parquet de Clermont-Ferrand. L'homme de 48 ans n'est toujours pas maîtrisé et le GIGN est sur place depuis 2h30 du matin. D'après nos informations, l'auteur est toujours en fuite et 300 gendarmes sont mobilisés pour le retrouver. Le drame s'est noué dans la nuit de mardi à mercredi, dans un hameau isolé près de Saint-Just.

Les militaires, qui appartenaient à la compagnie d'Ambert, ont été blessés mortellement par arme à feu alors qu'ils tentaient de porter secours à une femme réfugiée sur le toit d'une maison. Le brigadier Mavel, âgé de 21 ans, a été le premier à succomber à ses blessures. Le lieutenant Morel, 45 ans, et l'adjudant Dupuis, 37 ans, sont les deux militaires touchés alors qu'ils effectuaient une reconnaissance près de la maison.

«C'est une opération de gendarmerie qui s'inscrit dans un cadre de violences intrafamiliales qui a connu des suites toujours en cours de développement », a indiqué la préfecture du Puy-de-Dôme.

L'auteur des coups de feu mortels serait connu pour des faits liés à des problèmes de garde d'enfant.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.