Primaire à droite : après la charge de Fillon, les candidats prônent l'apaisement

par Non Stop Politique

"Qui imagine le général de Gaulle mis en examen ?" : cette phrase est signée François Fillon, et il s'agit d'une violente attaque contre Nicolas Sarkozy. Après cette charge de l'ancien Premier ministre, les candidats à la primaire de la droite et du centre, avec en première ligne Nathalie Kosciusko-Morizet et Henri Guaino, appellent à l'apaisement.

vidéos similaires

lecture autoOUINON

Vos réactions doivent respecter nos CGU.