Paludisme: La piste d'un vaccin expérimental pour lutter contre le paludisme se rapproche

par morandini

Des chercheurs de l'Institut Pasteur, du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) ont mis au point un vaccin expérimental, pour lutter contre le paludisme.
A l'heure où près de 3,2 milliards de personnes sont encore exposées au risque de contracter le paludisme, des chercheurs de l'Institut Pasteur, du CNRS et de l'Inserm ont mis au point expérimentalement un vaccin vivant génétiquement atténué contre Plasmodium, le parasite responsable de la maladie. Pour cela, ils sont parvenus à identifier et éteindre un gène du parasite, le rendant ainsi capable d'induire chez un modèle murin une réponse immunitaire efficace et durable. Ces résultats sont publiés dans le Journal of Experimental Medicine, le 18 juillet 2016 indique les scientifiques dans un communiqué publié lundi.
Le paludisme demeure la maladie parasitaire la plus menaçante pour la population mondiale. En 2015, il a été enregistré environ 214 millions de cas et 438 000 décès dus au paludisme1, essentiellement des enfants de moins de cinq ans et des femmes enceintes.
Un vaccin efficace serait l'outil nécessaire pour lutter contre la maladie.
Chez les malades, l'infection par le parasite est caractérisée notamment par l'absence de réponse immunitaire protectrice et entraîne notamment une abolition de la mémoire immunologique.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.