Nouvelle journée de colère des agriculteurs depuis ce matin qui menacent de "venir à Paris avec leurs tracteurs"

par morandini

Les agriculteurs sont en colère, inquiets pour leur avenir, mal rémunérés et stigmatisés. Ils veulent faire entendre leur détresse, pour la deuxième fois ce mois-ci, et lutter contre leur mauvaise image.

«Macron, réponds-nous!» C'est avec ce slogan que le monde agricole se mobilise pour la deuxième fois ce mois-ci. À l'appel de la FNSEA et du syndicat des Jeunes agriculteurs, des milliers de paysans vont, dans la matinée de ce mardi, manifester devant les préfectures de leur département.

Comme annoncé sur les banderoles qui seront déployées un peu partout en France, l'objectif de cette journée est de susciter une réaction au sommet de l'État face à la détresse de toute une profession. À pied, en tracteur ou accompagnés de leurs bêtes, les agriculteurs comptent se déplacer pour exprimer une fois de plus leur mal-être grandissant. Lors de cette matinée, les représentants de la profession demanderont à être reçus par les préfets.

Pour cette nouvelle journée d'action, les deux organisations syndicales comptent une fois de plus obtenir une forte mobilisation. «85 départements ont répondu présent la veille de cette journée et lundi soir on attendait d'autres réponses», indique-t-on chez les Jeunes agriculteurs, où l'on espère qu'il n'y aura aucun débordement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.