Nommé "Monsieur Patrimoine " par Emmanuel Macron, l'animateur Stéphane Bern menace de claquer la porte

par morandini

Stéphane Bern menace de quitter la mission sur le patrimoine, que lui a confiée Emmanuel Macron s'il estimait finalement n'être qu'un "cache-misère" ou un "pantin". Dans un entretien aux titres de presse régionale du groupe Ebra, Stéphane Bern affirme:"Je suis arrivé la fleur au fusil et maintenant je vois toutes les attaques contre le patrimoine, y compris au sein du gouvernement. […] Si tout cela n’est qu’un effet d’annonce, je partirai. Je ne veux pas être un cache-misère. "Je tire un signal d’alerte, je tire un signal d’alarme. C’est très grave ce qui est en train de se passer (...) J’ai le sentiment que le patrimoine est menacé et qu’on ne fait rien pour m’aider à le sauver. Je me demande si on ne s’est pas moqué de moi" Stéphane Bern a également affirmé sur BFM TV qu'il n'était "pas un homme politique" et n'avait "rien à faire dans la sphère politique".Il a également refusé d'"être associé" à une politique "en défaveur du patrimoine", en référence à la loi Elan sur le logement qui, selon lui, permettra "de détruire des quartiers entiers, protégés, sous prétexte qu'ils sont vétustes et dégradés"."Si je vois que je ne sers à rien, que je n'étais qu'un pantin et qu'on s'est servi de moi, je reviendrai à mon travail" en continuant le combat pour le patrimoine. L'animateur a enfin rappelé qu'il était engagé dans ce domaine "quand le président Macron n'était pas encore né".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.