Nicolas Sarkozy - Centrale nucléaire de Fessenheim : Pas de tsunami, pas de problèmes

par non-stop-politique

Nicolas Sarkozy s'est ouvertement opposé à la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim dans le Haut-Rhin, ce mardi 3 mai. Pour appuyer son propos, le président du parti Les Républicains a ironisé sur l'absence de risque climatique en faisant référence à la catastrophe nucléaire de Fukushima au Japon en 2011.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.