Nice Matin a imaginé une semaine dans le portable d'une adolescente harcelée à partir d'une histoire vraie

par morandini

Nice Matin a reconstitué, ce à quoi pouvait ressembler le portable d'une adolescente harcelée à partir de bribes de conversations réelles et c'est effrayant ! "
"Les échanges qui sont transcrits ci-dessous n'ont pas réellement existé, mais ils sont inspirés de témoignages, d'histoires vécues. Quelque part en France, un matin ou un soir, à l'interclasse ou même en plein cours, des adolescents les ont probablement tapotés sur le clavier de leur smartphone. En France, près d'un élève sur deux indique avoir été victime d'agression en ligne au cours de sa scolarité. Après avoir écouté les histoires d'adolescents et adolescentes victimes de harcèlement, nous avons voulu transcrire le plus fidèlement possible cette escalade de la violence ordinaire. Ces appels à l'aide envers des parents parfois impuissants ou des amis trop souvent silencieux. C'est l'histoire de Julia, 13 ans, en 5e (*)" indique le quotidien.
(*) Nous avons écrit ce témoignage fictifs à partir des récits poignants de Marion Fraisse (Marion, 13 ans pour toujours, de Nora Fraisse, Le livre de poche), Laura, 12 ans, Mélina, 12 ans, et d'autres anonymes qui nous ont permis de mieux appréhender cette violence en ligne et ses conséquences.
Traitée de "pute", de "boloss", Marion, 13 ans, a été poussée au suicide par un harcèlement sur Facebook.
C'était un mercredi matin, la jeune ado voulait rester au lit. La veille, déjà, elle se disait " fatiguée" afin d'échapper aux dernières heures de cours. Nora Fraisse, sa maman, l'a laissée se reposer et a déposé le téléphone de la maison près de l'oreiller, pour pouvoir la joindre. Elle partait juste déjeuner, avec ses deux autres enfants, 9 ans et 18 mois, chez une amie du village, Vaugrigneuse dans l'Esssone. Une heure plus tard, elle ne répondait plus au téléphone.
Inquiète, Nora rentre immédiatement chez elle vers 13h30. "Marion, Marion !" La porte de sa chambre était bloquée. Nora Fraisse l'a poussée violemment et découvert son enfant pendue par un foulard au porte-manteau.
La mère, en ligne avec les médecins du Samu, a tenté de ranimer sa fille. En vain. Marion, 13 ans, est morte, le 13 février 2013.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.