Nice - Ecoutez les réactions des habitants du quartier sous le choc après la terrible attaque perpétrée dans dans l'église Notre-Dame de l'Assomption

par morandini

La presse quotidienne nationale parue ce matin se fait l'écho de la vive émotion soulevée par ce nouvel attentat. "Nice: la barbarie islamiste se déchaîne contre la France", titre ainsi en une Le Figaro. "La spirale de la terreur" affiche Libération, et simplement "Tenir" pour le quotidien catholique La Croix. Dès jeudi, les dirigeants des 27 Etats membres de l'UE avaient condamné "dans les termes les plus forts" l'attaque au couteau à Nice, affichant leur "solidarité" avec la France. "Nous appelons les dirigeants du monde entier à oeuvrer au dialogue et à l'entente entre les communautés et les religions plutôt qu'à la division", ont-ils plaidé. Les candidats à la présidentielle américaine Joe Biden et Donald Trump ont également dénoncé l'attaque contre un pays "allié" des Etats-Unis.

Plusieurs pays musulmans dont la Turquie, l'Arabie saoudite et l'Iran ont "fermement" condamné l'attaque. La Tunisie a de son côté exprimé sa "solidarité avec le gouvernement et le peuple français". Quant au Vatican, il a fait savoir que "le terrorisme et la violence ne peuvent jamais être acceptés". "C'est un moment de douleur dans une période de confusion", a déclaré son porte-parole Matteo Bruni, ajoutant que le pape François "prie pour les victimes et leurs proches".

En France, le président de la Conférence des évêques Eric de Moulins- Beaufort a rappelé qu'il s'agit du "deuxième attentat commis dans une église" du pays après l'assassinat d'un prêtre en juillet 2016 par des jihadistes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.