Municipales : L'organisation du second tour à la fin du mois de juin fait son chemin... mais pas l'unanimité chez les politiques et les médecins

par morandini

L'organisation dès le mois de juin du second tour des municipales sera au coeur mercredi des discussions d'Edouard Philippe avec les chefs de parti après l'avis précautionneux, mais pas négatif du Conseil scientifique. C'est armé de ce rapport du Conseil scientifique, publié mardi matin, que le Premier ministre doit se prononcer sur la poursuite du processus électoral dans environ 5.000 villes où le 1er tour le 15 mars n'avait pas été décisif, avant le confinement lié au coronavirus. Selon son entourage, Edouard Philippe tranchera "dans les jours à venir".

Très prudent et sans s'avancer sur une date précise, le Conseil scientifique, chargé d'éclairer la décision publique, observe certes que "la situation sanitaire s'est nettement améliorée par rapport au début du confinement". Le bilan de l'épidémie a été revu à la baisse mardi soir, à au moins 28.022 morts, en raison de chiffres révisés à la baisse dans les Ehpad et établissements médico-sociaux, alors que le nombre de décès dans les hôpitaux s'élève de son côté à 17.714, soit 125 de plus que lundi. Mais, ajoute le Conseil, il est "difficile d'anticiper une situation incertaine pour les semaines à venir".

Au point qu'il estime nécessaire de procéder à une nouvelle évaluation des conditions sanitaires 15 jours avant la date retenue, si les élections avaient lieu en juin, probablement le 28. En cas de perspectives négatives, serait alors justifiée "une nouvelle interruption du processus électoral", souligne le panel d'experts.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.