Manchester : L'attaque au couteau qui a blessé trois personnes dont un policier hier soir fait l'objet d'une "enquête terroriste"

par morandini

L'attaque au couteau qui a blessé trois personnes dont un policier le soir du Nouvel An à Manchester, menée par un homme criant "Allah" selon un témoin, fait l'objet d'une "enquête terroriste", a indiqué mardi la police de cette ville du nord-ouest de l'Angleterre.

"Nous traitons ceci comme une enquête terroriste qui est menée par des policiers de l'anti-terrorisme avec le soutien de la police de Manchester", a déclaré lors d'une conférence de presse le chef de la police locale, Ian Hopkins. "Notre travail se poursuit pour comprendre exactement ce qui s'est passé", a-t-il ajouté.

L'assaillant, maîtrisé et arrêté sur place pour tentative de meurtre, demeurait en garde à vue mardi et une perquisition était menée dans un logement du quartier de Cheetham Hill où il aurait récemment vécu.

Un homme et une femme d'une cinquantaine d'années ont été grièvement blessés et restaient hospitalisés mardi, mais leur vie n'est pas en danger selon la police, tandis qu'un membre de la police des transports touché à l'épaule a pu regagner son domicile.

L'attaque, qui n'a pas été revendiquée, est survenue peu avant 21H00 (locales et GMT) dans la gare ferroviaire Victoria de Manchester, qui a été fermée durant plusieurs heures.

Elle est située à côté de la Manchester Arena, où un attentat suicide commis par un Britannique d'origine libyenne avait fait 22 morts, dont plusieurs enfants, le 22 mai 2017 à l'issue d'un concert de la chanteuse américaine Ariana Grande. La Première ministre britannique, Theresa May, a adressé un message de soutien sur Twitter.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.