Les témoins après l'attentat de Manchester

par morandini

La Grande-Bretagne a été frappée, lundi 22 mai, par l'attentat le plus meurtrier depuis douze ans sur son territoire. L'organisation djihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué en début d'après-midi l'attentat par son organe de propagande Amaq, selon le site spécialisé SITE.
Son auteur est un Britannique âgé de 22 ans, Salman Abedi, né à Manchester, a déclaré mardi en fin de journée le chef de la police de Manchester. L'attaque a fait au moins vingt-deux morts et cinquante-neuf blessés à l'issue d'un concert pop lundi soir à Manchester, dans le nord-ouest de l'Angleterre.
Des jeunes et des enfants font partie des victimes.
Une puissante explosion a eu lieu dans l'enceinte de la Manchester Arena, à l'une des entrées de la salle pouvant accueillir 21 000 personnes, à la fin du concert de la chanteuse américaine Ariana Grande, diva du R'n'B et coqueluche des adolescents.
L'explosion a eu lieu vers 22 h 30 (23 h 30 en France).
Des témoins cités par des médias britanniques ont évoqué une « déflagration » à la fin du concert, alors que les lumières venaient de se rallumer et que les spectateurs se dirigeaient vers la sortie.
De nombreux enfants et adolescents assistaient au concert.
L'explosion a semé la panique dans la salle mais aussi dehors, où des parents attendaient la sortie de leurs enfants.
La police a confirmé un bilan de vingt-deux morts, dont des enfants, et cinquante-neuf blessés.
Le bilan était susceptible de s'aggraver puisque de nombreux blessés, orientés vers huit hôpitaux de la ville, étaient dans un état grave, selon la première ministre Theresa May qui s'est rendue dans la journée à Manchester.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.