Les images des violences hier soir à Lille après la manifestation interdite contre "les violences policières" qui a réuni des milliers de personnes

par morandini

C'est avec des incidents, une nouvelle fois que s'est terminée la manifestation interdite à Lille. 2.500 personnes, selon une source policière, ont participé mardi à Lille à une manifestation, non déclarée, pour dénoncer les violences policières, le racisme et rendre «hommage» à George Floyd. «D'Adama Traoré à Georges Floyd, même institution, même lutte !», «Black Lives Matter» (La vie des Noirs compte), «La police assassine !» disaient notamment les pancartes brandies par les manifestants, pour la plupart jeunes et souvent masqués.

Réunis dès 18H00 devant la préfecture, ils répondaient à un appel lancé sur les réseaux sociaux et relayé notamment par le «collectif Sélom et Matisse», constitué après la mort en 2017 à Lille de deux jeunes de 20 et 18 ans, percutés par un TER alors que la police intervenait dans le quartier. «Tout le monde déteste la police» Les manifestants venaient aussi «soutenir la manifestation du collectif +La vérité pour Adama+» organisée au même moment devant le Tribunal de grande instance de Paris par la soeur d'Adama Traoré, décédé dans une caserne de Persan (Val d'Oise) en 2016 après son interpellation.

Appelés à un simple «rassemblement», les participants se sont finalement dirigés vers le centre-ville, où ils ont défilé rapidement et en ordre dispersé, mais généralement dans le calme, scandant «tout le monde déteste la police» ou «police partout, justice nulle part».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.