Le tribunal de commerce de Grenoble doit rendre sa décision aujourd'hui concernant l'offre de reprise de l'enseigne de chaussures André, placée en redressement judiciaire depuis avril

par morandini

Le tribunal de commerce de Grenoble doit rendre sa décision aujourd'hui concernant l'offre de reprise de l'enseigne de chaussures André, placée en redressement judiciaire depuis avril. C'est l'histoire d'une enseigne de chaussures vieille de 124 ans et qui compte encore 188 boutiques en France. Les salariés espèrent que l'offre de reprise par l'homme d'affaire François Feijoo sera validée par le tribunal ce jeudi. Depuis 10 ans, l'entreprise accumule déboires économiques et reprises successives. Détenue par Vivarte jusqu'au début 2018, elle est rachetée par le vendeur en ligne Spartoo. Les salariés dénoncent une gestion calamiteuse de la société depuis deux ans. La CGT, syndicat majoritaire chez André, veut croire en François Feijoo, un « godassier » comme ils disent, à la tête de l'entreprise lorsqu'elle faisait encore des bénéfices. Réduire

vidéos similaires

lecture autoOUINON

Vos réactions doivent respecter nos CGU.