Le groupe M6 est entré en négociations avec la maison mère de l'émission Teleshopping diffusée sur TF1, pour lui vendre sa propre activité de téléachat

par morandini

Le groupe M6 est entré en négociations exclusives avec Stars, maison mère de l'émission Teleshopping diffusée sur TF1, pour lui vendre sa propre activité de téléachat Home Shopping Service, qui produit l'émission "M6 Boutique", selon un communiqué publié mercredi. "Le Groupe M6 considère qu'un rapprochement de sa filiale avec l'autre acteur majeur du secteur en France permettrait de pérenniser le modèle économique du téléachat", qui doit faire face à la concurrence des plateformes de commerce en ligne, a-t-il déclaré.

La cession de 100% du capital, dont le montant n'a pas été précisé, "s'accompagnerait, d'une part, d'un contrat de diffusion des programmes de téléachat sur les antennes du Groupe M6 et, d'autre part, d'une option de vente de la participation de 51% détenue par M6 dans Best of TV", une société qui sélectionne et importe des produits pour le téléachat. L'opération reste suspendue à la finalisation des négociations et à la consultation des instances représentatives du personnel et son impact sur les comptes du groupe devrait être "peu significatif", a précisé M6.

Home Shopping Service a enregistré en 2018 un chiffre d'affaires de 75 millions d'euros pour un bénéfice net de 19 millions d'euros. Son acquéreur Stars est détenu par Jérôme Dillard, dirigeant de Home Shopping Service à M6 de 2000 à 2006, puis de Téléshopping, alors filiale de TF1, de 2010 à 2016.

En 2019, l'entrepreneur rachète cette activité à TF1, après une perte nette de 5,4 millions d'euros sur l'exercice 2018, et s'engage à continuer la diffusion des émissions sur la chaîne pendant cinq ans. Le téléachat est arrivé en France à la fin des années 80, inspiré d'émissions américaines, et marque les premières tentatives de diversifications des groupes de télévision qui s'orientent désormais vers le marketing en ligne.

Les sites de commerce en ligne comme le géant américain Amazon représentent une concurrence croissante pour ces émissions de vente de biens de consommation pour le grand public à l'image un peu désuète et qui nécessitent une importante logistique. Interrogé en février par Les Échos, avant la crise sanitaire, Jérome Dillard se montrait toutefois "confiant", assurait que le chiffre d'affaires repartirait en 2019 et rêvait de l'ouverture d'une chaîne de téléachat en continu sur la TNT.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.