Le groupe américain Pfizer se montre rassurant sur les ralentissements des livraisons de vaccins en Europe

par morandini

Le groupe américain Pfizer se montre rassurant sur les ralentissements des livraisons de vaccins en Europe, au moment où plusieurs pays durcissent les restrictions pour enrayer la pandémie de Covid-19. L'Europe, région la plus endeuillée, compte beaucoup sur le vaccin de l'alliance américano-allemande Pfizer-BioNTech, alors que les pays traversent une deuxième vague virulente, face à un variant britannique considéré par des scientifiques comme jusqu'à 74% plus contagieux. Les deux laboratoires se veulent rassurants samedi: ils ont assuré samedi avoir mis en place un "plan" pour limiter à une semaine les retards de livraison de leur vaccin, alors que l'Europe craignait de voir faiblir les livraisons de doses pendant "trois à quatre semaines". "Pfizer et BioNTech ont développé un plan qui permettra d'augmenter les capacités de fabrication en Europe et de fournir beaucoup plus de doses au deuxième trimestre", ont annoncé les deux entreprises dans un communiqué conjoint.

Cause de ce retard, des "modifications des processus de production" de l'usine belge de Puurs qui vont permettre d'augmenter les livraisons à partir de la semaine du 15 février, ont précisé les deux groupes. Vendredi, ils avaient annoncé de façon inopinée ne pas être en mesure de fournir la quantité de doses à laquelle ils s'étaient engagé, déclenchant le courroux des pays européens, déjà critiqués pour la lenteur de la campagne de vaccination.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.