La colère froide de Prince Gouano victime d'insultes racistes hier soir pendant le match Dijon-Amiens qui a du être interrompu plusieurs minutes

par morandini

Le match opposant Dijon à Amiens a été stoppé durant quelques minutes, ce vendredi. Prince Gouano a été visé par des cris racistes, dans le dernier quart d'heure du match. Après concertation entre le corps arbitral, les capitaines et entraîneurs des deux équipes, la rencontre a repris. Après 77 minutes de jeu, le défenseur et capitaine d'Amiens a commencé à quitter le terrain en lançant vers son banc de touche: "C'est fini on joue plus, je ramène mes coéquipiers, on rentre dans le vestiaire." Les joueurs se sont alors arrêtés de jouer et certains, dont Prince Gouano, sont allés parler aux supporters dijonnais avant de revenir sur le terrain.
Après plus de trois minutes de flottement et une discussion entre les entraîneurs des deux équipes, Antoine Kombouaré et Christophe Pélissier, et l'arbitre du match Karim Abed. Ce dernier a demandé au speaker du stade: "Faites bien passer le message, si ça reproduit on arrête."

Au micro de beIN Sports, le capitaine d'Amiens, victime d'injures à caractère raciste ce vendredi soir à Dijon, est revenu sur ce triste incident :
«Nous sommes au 21e siècle, c'est inadmissible. J'ai marqué le coup en demandant d'arrêter le jeu parce que de nos jours, nous sommes tous égaux. Ok certes il y a des couleurs, Il faut voir au-delà de ça. Nous sommes tous des êtres humains. Le mot d'ordre pour moi, c'est l'amour. Il faut aimer son prochain. Chose qui n'a pas été faite. Mais bon, je ne lui en veux pas (à ce supporter). Il reste humain. La faute est humaine. A la fin, je suis allé voir les supporters pour les applaudir. J'espère qu'il verra ce geste-là pour demain, lui, retransmettre à ses enfants que tout ça, ça ne sert à rien. Je veux juste faire véhiculer un message qui est l'amour, c'est tout.»

Vos réactions doivent respecter nos CGU.