La chaîne de fast-food Subway attaquée en justice et accusée de ne pas mettre de thon dans ses sandwichs... au thon par deux résidents Californiens

par morandini

Deux résidents Californiens, Karen Dhanowa et Nilima Amin, ont porté plainte contre le géant du sandwich, Subway, l'accusant de faire passer pour du thon «un mélange de différentes préparations qui ne contiennent pas de thon mais en ont l'apparence». Les juges du district californien ont estimé que les deux consommateurs «ont été trompés en achetant des produits alimentaires qui ne contenaient absolument pas les ingrédients qu'ils pensaient acheter».

L'avocat des plaignants, Alex Brown, a indiqué qu'ils tentaient de déterminer les véritables composants des sandwichs. «Nous avons fait faire des tests. Pour l'heure, le laboratoire nous a indiqué ce qu'il n'y avait pas de thon», a-t-il expliqué auprès du média américain CBS.

Selon son site officiel, la salade au thon est composée de «thon en conserve et mayonnaise avec un additif». Si l'affaire venait à faire l'objet d'une action de groupe (un recours collectif de consommateurs pour obtenir la réparation d'un préjudice, ndlr), elle pourrait rassembler des milliers de clients californiens de Subway ayant consommé des sandwichs au thon depuis 2017.

La firme compte 2.266 restaurants dans l'Etat. Ce n'est pas la première fois que Subway est critiqué pour ses préparations. Au mois de septembre, la Cour Suprême d'Irlande a établi que le pain qu'elle vendait ne pouvait pas être appelé «pain» en raison de sa très forte teneur en sucre.

En 2017, un jugement faisant suite à une action de groupe établissait que la longueur de certains sandwichs n’était pas toujours aussi importante que celle promise aux clients.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.