L'ex-roi Juan Carlos, soupçonné de corruption, annonce qu'il quitte l'Espagne alors que la Cour suprême espagnole a annoncé en juin l'ouverture d'une enquête

par morandini

L'ex-roi Juan Carlos, soupçonné de corruption, quitte l'Espagne alors que la Cour suprême espagnole avait annoncé en juin dernier l'ouverture d'une enquête pour établir si l'ancien roi Juan Carlos a une responsabilité pénale dans une affaire de corruption présumée quand l'Arabie avait confié à un consortium espagnol la construction du TGV de la Mecque.

Dans un communiqué publié par la Maison royale, dont le quotidien espagnol El País a eu connaissance, le roi émérite assure qu'il quitte le pays "en raison de la répercussion publique" des événements de sa vie privée sur son son fils, le roi Felipe VI. Celui qui régné de 1975 à 2014 vit actuellement toujours au palais de Zarzuela, à Madrid, où il réside depuis son mariage avec la reine Sofia en 1962. Sa décision intervient après les enquêtes ouvertes par les procureurs suisses et espagnols sur les prétendus fonds détenus par Juan Carlos dans des paradis fiscaux.

Il y a quatre mois, le 15 mars, son fils Felipe VI décidait de priver son père de l'allocation annuelle de près de 200.000 euros qu'il recevait des deniers publics. Il renonçait par ailleurs à tout héritage pouvant être lié à ces comptes à l'étranger.

vidéos similaires

lecture autoOUINON

Vos réactions doivent respecter nos CGU.