Invitée régulièrement à la télé, Maggy Biskupski porte parole des policiers en colère s'est suicidée cette nuit avec son arme

par morandini

Maggy Biskupski s'est donnée la mort avec son arme de service cette nuit selon les informations du Parisien. Âgée de 36 ans, cette gardienne de la paix qui travaillait en région parisienne, dans le 78, était devenue ces dernières années l'un des visages symboliques de la grogne au sein des forces de l'ordre, du mal-être des policiers, de leur ras-le-bol face à leurs conditions de travail sur le terrain. Elle avait participé à de nombreuses émissions de télé pour expliquer le malaise des policiers et quel point "Être flic, c'est une vocation mais c'est aussi un sacrifice lourd de conséquences..." comme elle l'avait écrit elle même dans une tribune libre.

Après l'attaque de deux véhicules de police au cocktail Mototov, à l'automne 2016 à Viry-Châtillon, elle avait même fondé une association, la MPC (pour Mobilisation des policiers en colère). Pour être sortie de son devoir de réserve à cette occasion en parlant devant les caméras de télévision, elle était visée par une enquête de l'IGPN, l'Inspection générale de la police nationale (ou plus communément la police des police).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.