Grenoble: Nouvelle nuit de violence après la mort samedi de deux ados qui étaient poursuivis par la police

par morandini

Deux jeunes de 17 et 19 ans se sont tués à scooter alors qu'ils étaient poursuivis par la police dans la soirée de samedi à Grenoble, un drame qui a déclenché une nuit d'émeutes dans leur quartier où les forces de l'ordre restaient mobilisées.

Une information judiciaire a été ouverte pour éclaircir les circonstances dans lesquelles les deux victimes - qui circulaient sans casque sur un engin de grosse cylindrée, dépourvu de plaques - ont trouvé la mort en percutant un autocar, tandis qu'un véhicule de la brigade anticriminalité les suivait.

« Des jeunes du quartier ont vu ce qui s'est passé et ont le sentiment d'une bavure policière, c'est de là que vient toute cette tension », estime Hassen Bouzeghoub, directeur du centre socioculturel du quartier. Ils étaient connus des services de police pour des faits de petite délinquance.

Dans la nuit, le drame a déclenché de violents incidents dans le quartier Mistral où une caserne de CRS a été prise pour cible. Des policiers et gendarmes, arrivés en renfort, ont répliqué à des jets de cocktails Molotov par des tirs de grenades lacrymogènes et de balles de défense.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.