Gilets jaunes : Après les incidents violents d'hier, le bilan en image ce dimanche matin sur les Champs Elysées

par morandini

"Les dégâts sont faibles, ils sont matériels, c'est l'essentiel", a déclaré M. Castaner au sujet des Champs-Elysées.

Des commerces ont été dégradés, selon la préfecture. Au niveau national, le ministre a noté "deux types de manifestants": ceux, en province qui se sont mobilisés dans une ambiance "bon enfant" et ceux ayant commis des "actes graves" à Paris, mais aussi à Villefranche-sur-Saône, où des violences ont eu lieu.

Il s'agissait de la deuxième grande journée de mobilisation des "gilets jaunes" contre la hausse des prix du carburant, les taxes et la baisse du pouvoir d'achat, une semaine après le début du mouvement.

A Paris, vers 20H30, la préfecture de Police dénombrait 24 blessés, dont 5 dans les forces de l'ordre. L'un d'eux, un policier a été brûlé à l'aine. C'est sur l'avenue des Champs-Elysées, dont une partie était interdite de rassemblement par les autorités, que les incidents ont été les plus marquants.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.