Fusillade cette nuit à Chicago : Au moins 5 morts et plusieurs policiers blessés quand un homme a ouvert le feu

par morandini

Cinq personnes ont été tuées et plusieurs policiers blessés cette nuit lorsqu'un homme de 45 ans a tiré dans un bâtiment d'une zone industrielle de la banlieue de Chicago, a annoncé la police, précisant que le tireur avait été abattu.

Il était environ 13H30 (19H30 GMT) à Aurora, dans l'Illinois, quand les policiers sont arrivés sur les lieux de la fusillade signalée dans une usine. Les policiers "se sont faits immédiatement tirer dessus", a rapporté Kristen Ziman, chef de la police d'Aurora, au cours d'une conférence de presse. Elle a précisé que cinq policiers avaient été blessés par balle. "Les autres policiers présents sur les lieux ont localisé des victimes blessées par balle à l'intérieur du bâtiment. A ce stade, nous avons confirmé la mort de cinq" personnes, a-t-elle poursuivi.

La responsable de la police de cette ville de 200.000 habitants du nord des Etats-Unis n'a pas précisé si ces agents touchés faisaient ou non partie des personnes décédées.

Un sixième policier a également été blessé mais les circonstances n'ont pas été dévoilées. Des informations supplémentaires devraient être fournies lors d'une conférence de presse à 21H00 (3H00 GMT samedi), qui devrait cette fois être ouverte aux questions des journalistes.

Le tireur a été abattu par les forces de l'ordre. Il a été officiellement identifié. Il s'agit de Gary Martin, un homme âgé de 45 ans. Il n'est pas clair s'il figure ou non parmi les cinq morts annoncés par les autorités. "Nous pensons qu'il était un employé" de l'entreprise dans laquelle il a ouvert le feu, a précisé Kristen Ziman, ajoutant ne pas pouvoir dans l'immédiat expliquer son geste. Un témoin de la fusillade, John Probst, a raconté à la chaîne ABC7 avoir reconnu le tireur, qui travaillait, selon lui, dans cette société depuis une quinzaine d'années.

Lui-même n'a pas été blessé mais il a dit avoir vu un de ses collègues "saigner assez abondamment". Le tireur avait "un pistolet à visée laser", a poursuivi M. Probst.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.