Frédéric Lefebvre tacle Nicolas Sarkozy et le suspecte de vouloir ''enterrer la primaire''

par non-stop-politique

Le parti Les Républicains, sur demande de Nicolas Sarkozy, a voté mardi 4 mai le changement des conditions de vote à la primaire de la droite et du centre pour les français de l'étranger. Un revirement brutal qui n'a pas manqué de faire réagir Frédéric Lefebvre, député des français d'Amérique du Nord, et candidat à la primaire, jusque-là plutôt discret.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.