François Hollande face aux primaires de la gauche: "J'ai d'autres priorités"

par morandini

Quelques heures après un remaniement gouvernemental, le président de la République a annoncé ce jeudi qu'il ne voulait pas "rentrer dans ce débat des primaires" réclamées par une partie de la gauche.
"Il y a ce que font les partis, et c'est leur rôle, et il y a ce que j'ai à faire. Ce que j'ai à faire, c'est diriger le pays et prendre ma décision le moment venu. Ce moment n'est pas venu", a-t-il justifié lors de son interview sur TF1 et France 2.
Interrogé à plusieurs reprises sur le fait de savoir s'il accepterait ou non de se soumettre à une primaire à gauche, le chef de l'Etat n'a jamais répondu directement à cette question.
"Nous sommes à 14 mois de l'élection présidentielle et je vais déjà me mettre en campagne, alors que je n'ai pas encore fait tout ce que j'ai à faire?
Je vous l'assure, je prendrai ma décision, le jour venu. Ce jour n'est pas venu.
Et tant qu'il n'est pas arrivé, j'ai à agir et à réformer et je le ferai jusqu'au bout"

Vos réactions doivent respecter nos CGU.