Fondation Abbé Pierre: "Les mal-logés sont beaucoup plus malades que le reste de la population"

par morandini

La Fondation Abbé Pierre dresse le tableau d'une France "malade du mal-logement" et appelle, dans son rapport annuel publié jeudi 28 janvier, à plus de "volontarisme politique". « Le mal logement est aussi un scandale sanitaire », s'indigne Christophe Robert, le délégué général de la Fondation Abbé-Pierre, à l'occasion de la parution ce jeudi du 21e rapport sur le mal-logement en France. "À bien des égards, la précarité énergétique, l'insalubrité, l'indignité des logements ou l'absence de domicile personnel ont des conséquences très graves sur l'état de santé de centaines de milliers de personnes (maladies respiratoires, allergies, troubles alimentaires, troubles du sommeil, dépression, stress...). « Ils sont souvent victimes d'intoxications (au plomb, au monoxyde de carbone, au radon) ou peuvent développer des pathologies allergiques ou respiratoires dues notamment à l'humidité et à la pollution de l'air intérieur », relève Manuel Domergue.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.