Faut-il durcir les règles en France et imposer des amendes de plusieurs milliers d'euros aux personnes positives qui ne se confinement pas ? Reportage

par morandini

Emmanuel Macron l’a brièvement évoqué mardi soir lors de son allocution : il faut améliorer l’isolement des personnes malades du Covid-19. Beaucoup de gens qui se savent malades, asymptomatiques ou avec des symptômes légers, continuent d'aller travailler et prennent donc le risque de contaminer leurs proches. Pour améliorer cet isolement, indispensable pour casser les chaînes de contaminations, le groupe Agir ensemble va déposer ce mercredi une proposition de loi en ce sens à l’Assemblée nationale.

"Le stop and go, ce n’est plus tenable psychologiquement et économiquement", assure un élu du groupe Agir. Ils proposent donc de tester massivement la population, pour mieux connaître le nombre de cas positifs, avant de passer à l'isolement des malades. Mais ce dernier doit se faire dans de bonnes conditions. "Il faut traiter dignement ces personnes", affirme sur Europe 1 Olivier Becht, le président du groupe Agir.

Pour le député, les malades doivent également recevoir de l'aide d'un "référent santé qui leur apporterait de la nourriture, des médicaments et des soins." Par ailleurs, cet "isolement sera indemnisé", pointe Olivier Becht.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.