En 1974, face à François Mitterrand, lors du débat entre les 2 tours, Valery Giscard d'Estaing lance : "Je trouve toujours choquant et blessant de s’arroger le monopole du cœur. Vous n’avez pas le monopole du cœur"

par morandini

"Je trouve toujours choquant et blessant de s’arroger le monopole du cœur. Vous n’avez pas, monsieur Mitterrand, le monopole du cœur. J’ai un cœur comme le vôtre qui bat à sa cadence et qui est le mien et ne parlez pas aux Français de cette façon si blessante pour les autres". La réplique a fait mouche et est rentrée dans l'Histoire. Avec cette phrase, Valéry Giscard d'Estaing a marqué le débat d'entre-deux-tours de l'élection présidentielle de 1974, face à François Mitterrand.

Dans sa réplique complète, celui qui gagnera finalement cette élection, répète de fait à plusieurs reprises l'expression "monopole du cœur", à l'adresse de son rival socialiste.

Sept ans plus tard, de retour en campagne et pendant le débat de l'entre-deux tours le 5 mai 1981, il s'en prend une fois encore à François Mitterrand : "M. Mitterrand, vous gérez le ministère de la parole depuis 1965 et moi je gérais la France". "Vous êtes l'homme du passé". À quoi le candidat socialiste réplique : "et vous, l'homme du passif".

vidéos similaires

lecture autoOUINON

Vos réactions doivent respecter nos CGU.