Emmanuel Macron regrette que Total renonce à sponsoriser les JO de Paris faute d'accord avec la maire de la capitale, Anne Hidalgo

par morandini

Sous la pression de la maire de Paris Anne Hidalgo, qui a fait de la lutte contre la pollution une priorité, le groupe pétrolier Total a renoncé à être partenaire des Jeux olympiques dans cinq ans. Pour le Comité d'organisation des Jeux olympiques (Cojo), la réussite de son programme marketing est un enjeu crucial et ses revenus sont au coeur de son modèle économique: Paris-2024 attend en effet 1,2 milliard d'euros des sponsors, sur un budget total annoncé à 3,8 milliards. Mais ce sera sans Total.

Comme l'a révélé Le Monde et comme l'ont confirmé à l'AFP des sources à la mairie de Paris, le PDG du géant pétrolier et gazier, Patrick Pouyanné a jeté l'éponge à l'issue d'un entretien avec Anne Hidalgo.

Emmanuel Macron a pourtant regretté dimanche que le groupe pétrolier Total ait renoncé à sponsoriser les Jeux olympiques de 2024 à Paris, faute d'accord avec la maire de la capitale, Anne Hidalgo, qui veut des JO écologiquement exemplaires. "Ce n'est pas une bonne idée", a dit le chef de l'Etat interrogé par France Info sur ce renoncement, tout en renvoyant dos à dos le groupe pétrolier et la maire de Paris.

"Qu'il y ait des entreprises qui polluent, c'est le cas. Mais enfin, je ne vais pas expliquer à tous les salariés de Total en France qu'ils ont un travail qui n'est pas digne", a-t-il poursuivi.

"Et si Total peut mettre de l'argent pour financer, aider à financer des jeux verts, si Total peut mettre de l'argent pour aider à financer la transition, c'est une bonne chose", a-t-il ajouté. "Donc maintenant on doit mobiliser collectivement tous les financeurs français (...) Ils sont tous les bienvenus." "Mais pas avec leur cahier des charges, avec le nôtre", a cependant averti le chef de l'Etat.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.