Emmanuel Macron - Qu'attendez-vous du Président de la République lors de son allocution ce soir à 20h ?

par morandini

Mais ce quoi va parler le Président dans son allocution, ce soir à 20h ? Les grandes lignes commencent à se dessiner dans la presse et suite aux fuites organisées par l'Elysée afin d'informer les médias

Dans ce contexte, le chef de l'Etat devrait d'abord revenir sur les décisions qui ont été prises durant la crise, en tirant les leçons de cette période inédite de confinement-déconfinement. Il devrait à cet égard vraisemblablement défendre l'action menée, au moment où la commission d'enquête de l'Assemblée nationale vient, cette semaine, de commencer ses premières auditions afin d'évaluer l'action publique menée sur le Covid-19. D'autre part, et alors que la deuxième phase du déconfinement est largement entamée et l'économie durement frappée, Emmanuel Macron devrait commencer à dévoiler ses pistes autour de la relance économique.

Point crucial de cette intervention présidentielle d'une durée prévue de trente minutes environ, Emmanuel Macron devrait notamment dire ce qu'il compte concrètement faire au sujet du déconfinement du pays. Pour l'heure, la troisième étape du déconfinement est toujours maintenue au lundi 22 juin et doit notamment permettre la réouverture complète des restaurants d'Ile-de-France, de Guyane et de Mayotte. Or, depuis que le Conseil scientifique a déclaré que la situation épidémique est «sous contrôle», plusieurs voix - du monde de l'entreprise en passant par les oppositions politiques - se sont élevées ces derniers jours pour réclamer à Emmanuel Macron d'aller plus vite.

Le gouvernement pourrait donc sur ce sujet lâcher du lest en permettant aux restaurants d'ouvrir totalement et aux écoles d'alléger certaines règles sanitaires.

*De sources proches de l'Elysée, Emmanuel Macron estime que le confinement a mis les jeunes à rude épreuve et qu'il doit donc se saisir de la question pour éviter un «conflit de générations». «On a fait vivre à la jeunesse quelque chose de terrible à travers le confinement : on a interrompu leurs études, ils ont des angoisses sur leurs examens, leurs diplômes et leur entrée dans l'emploi. Il est normal qu'ils trouvent dans la lutte contre le racisme un idéal, un universalisme», aurait dit, d'après Le Monde, le chef de l'Etat à plusieurs interlocuteurs.

Sur le sujet spécifique des violences policières, il pourrait, dire précisément de quelle façon il faudrait faire évoluer les techniques d'interpellation, tout en plaidant pour plus de transparence lors des contrôles, notamment en ayant davantage recours aux caméras-piétons portées par les policiers. Plus globalement, sur la jeunesse, Emmanuel Macron pourrait également remettre sur les rails la réforme de l'ENA, qu'il avait souhaitée avant le mouvement des gilets jaunes, de façon à sélectionner, selon ses souhaits, des jeunes «à l'image de la société».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.