Ecoeuré par les gilets jaunes, Gabin Formont, créateur du média "jaune" Vécu lâche tout: "Je me suis fait cracher à la gueule... Presque envie de mourir..."

par morandini

Gabin Fromont avait créée le média Vécu pour dénoncer ce qu'il appelait la manipulation des grands médias. Il voulait donner la parole aux gilets jaunes, aux blessés et aux victimes... Désespéré, il annonce ce week-end qu'il laisse tout tomber après s'être fait éjecté de la manifestation de samedi par plusieurs gilets jaunes qui lui ont reproché - un comble ! - de ne pas être un vrai média.
Voici comment il présentait ses motivations:

"Nous sommes confrontés à une nette désinformation de la part de nombreux médias, liée à leurs fonctionnements intrinsèques et qui appartiennent pour la plupart, aux plus grands chefs d'entreprises à qui l'État, lui-même appartient. L'idée de cette page est d'offrir aux Gilets Jaunes un outil supplémentaire pour les favoriser à reprendre la main sur leur actualité; sur leurs réelles revendications, sur les images des blocages et des manifestations, sur la diffusion, la discussion et la mise en relations mais aussi afin de donner la parole aux blessés par les forces de l'ordre... D'où le Nom: VÉCU !!!! Ce média est horizontal, nous sommes une équipe de sept personnes. Partagez un maximum la page auprès de vos contacts. "
Mais samedi tout à mal tourné comme il l'indique dans un message vidéo:

«J'aurais presque envie de me foutre en l'air tellement ça me fait du mal. Je m'étais donné un rôle, d'aider les gens qui se faisaient massacrer pour rien. Une des premières personnes que j'ai aidée c'est le petit Franck. Ce même petit Franck qui aujourd'hui me crache à la gueule, ose dire aux gens que je vole de l'argent sur les cagnottes. Oui je me suis fait des ennemis, je ne suis pas d'accord avec tout le monde. Pas d'accord avec Drouet et le fanatisme des gens pour lui. Je vais me retirer, je vais rester loin des manifestations. On ne met pas sa vie de côté pour se faire cracher à la gueule. Je suis écœuré."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.